Les doutes (tous les coups sont permis !)

Publié le par Filaplomb

MasqueMouton.JPG
Le masque du mouton souriant (en vente ICI)




Les derniers chiffres annoncent cinquante pour cent d'indécis.
En clair, un électeur sur deux s'amuse à ne pas indiquer son choix définitif aux sondeurs. Et comme on n'a, de toute façon, aucune certitude sur la sincérité de celui des deux qui répond, il devient compliqué de prévoir quoique ce soit.

Si j'en crois ces sondages, José Bové est soit à 4%, soit à 52 et il est donc élu dès le premier tour. Si ça se trouve c'est lui le Président et il ne s'en doute même pas ! (Comme quoi, il ne doit pas vraiment croire à une victoire aussi rapide, lui qui s'est habitué depuis longtemps à la ténacité). Remarquez, pour une fois, on aurait un Président qui a déjà connu la prison et qui ne craint pas d'y retourner pour ses idées. Ça nous changerait du précédent.

Chirac, tu prends n'importe quelle période de sa carrière, tu trouves soit un non-lieu soit un certificat d'intouchable (quand ce n'est pas un Juppé condamné tout seul pour n'avoir jamais prévenu le président du RPR puis de l'UMP de l'origine de tout cet argent à disposition).

Nicolas Sarkozy, en bon élève de la Chiraquie [et avec Pasqua comme parrain] a déjà commencé son ascension en la matière avec les travaux à prix tout doux de son appartement et le terrain soldé et gardé au chaud pour aider un promoteur ami dans le besoin (il s'agit du terrain sur lequel se construira la résidence dans laquelle Nicolas Sarkozy deviendra propriétaire. A ma connaissance, le candidat UMP n'a toujours apporté aucune explication valide dans ses deux dossiers).

Pour apprendre plus vite et égaler ses aînés, il a rassemblé derrière lui une belle collection de repris de justesse dont il vient d'acquérir une pièce unique : Bernard Tapie.

N'empêche qu'il s'hypnotise tellement avec les courbes qu'on lui vend, ça le met dans une telle confiance cette victoire statistique, qu'il commence à montrer son vrai visage.
On avait commencé à l'apercevoir, vous vous en souvenez, avec cette histoire des Renseignements Généraux qui auraient enquêté à propos de ses opposants politiques.
En France, les détournements des moyens de l'Etat, on doit être habitué parce qu'on ne dit plus rien. Dans une Présidentielle américaine, la presse n'aurait pas laché le morceau jusqu'au retrait de sa candidature. Ici, c'est passé comme une lettre à La Poste [du moins quand c'était un service public].

Mais, par exemple, à l'époque, s'il avait entendu dire que Ségolène a violenté François et que celui-ci a fini par quitter le domicile conjugal, il aurait fait quoi ?

Commenter cet article

1maman 10/04/2007 23:47

alors il ne faut pas s'arrêter de dénoncer tout cela
comme tu le fais très bien
le dire à qui veut l'entendre et surtout à ceux qui ne veulent pas !
j'en parle de plus en plus autour de moi .
je crois qu'en effet c'est important
ne pas décourager ceux qui rêvent de changement
car rien n'est joué tant que le dernier bulletin n'est pas dans l'urne !!

filaplomb 10/04/2007 23:39

1Maman : oui, bien sûr ! Sauf que les médias continuent à bombarder l'opinion de ces chiffres absurdes.
je pense, comme Nicolas, que le but est de décourager les électeurs de gauche, qu'ils ne se mobilisent pas puisqu'il n'y a aucune chance !
Heureusement qu'on se souvient des sondahes de 2002 !
:-)

1maman 10/04/2007 23:25

50% ne se prononcent pas
ils doivent en avoir ras le bol d'être sondés !
alors ils envoient bouler les sondeur et basta

filaplomb 10/04/2007 08:16

Bob l'Eponge : quel est l'intérêt de ce sondage ? Quelle est sa "certification scientifique" ?
Je parlerais de manipulation pour ma part…

Nicolas et Eric : l'élection n'a lieu que le 22, d'ici là, personne ne connait le résultat ! Donc optimiste, oui !

Cat : je n'ai pas lu ton commentaire, je ne peux pas y répondre ! :-)


FFM : Fédération Française des Militants !

Cat 09/04/2007 22:23

Je ne l'ai pas encore lu, mais je reste optimiste!