La manière [oh la belle bleue !]

Publié le par Filaplomb

ThiantPoulailler.JPG
Un tableau de Guy Thiant, le poulailler


Ils communiquent ta mère, c'est comme ça que les sarkozystes gagnent les élections.

Parce qu'elle le sait bien ta mère, qui en parle souvent avec la sienne de Mother, que c'est le travail et l'ordre l'important.

Que ce n'est pas bien de rester à ne rien faire sur son canapé à se demander si Sandie va épouser Steevie dans le mille sept cent soixante dix-huitième épisode de «amour gloire et démocratie» sur la Une [qu'elle suit passionnèment par ailleurs car parmi nos mères, très peu se montrent cohérentes].

Et maintenant, ça va changer. C'est directement la famille Princière à l'Elysée. C'est le plus royal que Royal qui a gagné et ça couronne sa carrière [si vous pensez que cette blague est nulle, tapez 1]. On va pouvoir suivre les péripéties du jogging de Monsieur le Néo-Président tandis que les frasques de Madame son Epouse passeront pour de la modernité.

La France sera d'humeur joggeuse.

Une sorte de fascination qui commence à s'exercer. Les électeurs ont déjà, pour la plupart, cessé de réfléchir au sens du message. On leur a agité devant le museau quelques principes de haine de base, ajouté quelques pures aigreurs des bas-fonds pour lier la sauce et ils ont voté du sabot. Saboté l'élection dans ce qu'elle contenait d'enjeux sociétaux.

Et on se retrouve avec ce gouvernement qui sent le réchauffé et l'immoralité politique. Un troupeau de corrompus, de traîtres, d'arrivistes et d'opportunistes aux manettes du pays et on nous présente cela comme une preuve d'ouverture.

Sans même parler du concours interne qu'ils vont pouvoir se faire, à celui qui s'est fait viré le plus grand nombre de fois par le peuple dans la rue.

A commencer par le célèbre druide canadien Alain Juppé qui se retrouve cadenassé dans la vitrine par un Nicolas Sarkozy visiblement méfiant envers ses éventuels ennemis de l'intérieur.

Pour la Présidence de l'UMP, déjà, il a essayé de ne nommer personne afin de se préserver quelques temps encore.

Mais le meilleur moyen de se prémunir de la menace des ennemis internes, c'est de les mouiller jusqu'au cou et de les contraindre donc, à travailler avec vous [il se dit en coulisse qu'Alain Juppé s'est fait longuement prier pour accepter le poste. L'animal politique aura flairé le piège].

Les vrais piliers du gouvernement sont les vrais Sarkozystes, ceux qui tiennent la réussite du projet. Pécresse, Hortefeux, Dati, Woerth sont les exécutants réels du système et savent ce qu'ils ont à faire.

Michelle Alliot-Marie, tout comme le futur ex-Maire de Bordeaux cité plus haut, est coincée à l'Intérieur où elle doit faire aussi bien que les statistiques de son prédécesseur. Elle est donc neutralisée.

Sur tous les autres dossiers, on verra bien plus Nicolas Sarkozy faire de l'esbrouffe et pourrir la vie de ses cadres-dirigeants.

Mais surtout, pendant le spectacle du petit homme à tout faire de la république, pendant les joggings fournis clés en main pour les caméras, ce seront les purs et durs qu'il nous faudra garder à l'œil. Essayons de regarder au delà des rideaux de fumées et creusons les ombres laissée par les projecteurs.

Ils communiquent ta mère, c'est comme ça qu'ils gagnent les élections. Dans la manière de le dire et la manière de bien montrer qu'on le dit.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

filaplomb 20/05/2007 07:49

Lutine : promis, je ne regarderais plus les blogs qu'à travers tes propres yeux !!! :-)

Lutine 19/05/2007 22:29

Si tu as tout vu, tout lu, je vais cesser de commenter ;-)GAY : non merci ;-)

filaplomb 19/05/2007 14:00

Nicolas : tu es trop pessimiste, tu sais bien ! :-)Bon l'Eponge : je suis d'accord, rappelons que nous votons bientôt pour les gars qui nous représenterons devant la nation assemblée…Madamedekeravel : bienvenue par ici ! Voilà une déclaration qui me plait. C'est vrai (c'est ce que je voulais dire à propos de Coluche), les critiques d'aujourd'hui, je les trouve quand même très très polis !Lutine : Merci ! (mais je l'avais déjà vu !) Miller a commencé sa "carrière" avec une thèse psy très interessante sur Pétain et le pouvoir. Il a une vraie légitimité à s'exprimer de la sorte…QNZ : Qui Nola Zarko !

Lutine 19/05/2007 11:54

Gerard Miller analyse Sarkozyenvoyé par da93

madamedekeravel 19/05/2007 10:00

Je hais le jogging ! je hais la parité ! je hais les sourires de faux cul ! je hais la trahison, et avant tout la trahison de ses propres convictions ! je hais l'étalage de vie privée ! je hais les vacances en yatch avec jacuzzi sur le pont ! Et je vote en juin ;-)