Le paravent [c'est donc du vent !]

Publié le par Filaplomb

DidierKriebsPoule.JPG
«La belle poule» 2005 - tableau de Didier Kriebs (détail)


Un type qui a inventé Médecins sans frontières et le droit d'ingérence, c'est normal qu'il franchisse la ligne blanche. Il ne faut pas s'en étonner.

Briser les carcans, les clans, les ententes et évoluer librement, c'est bien l'une des valeurs issues des grèves populaires de mille neuf cent soixante-huit, dont est porteur M. Kouchner. C'est écrit à chaque ligne de son curriculum vitae, il n'y a pas lieu de s'étonner de sa désertion.

Que Nicolas Sarkozy le choisisse, malgré leur désaccord profond sur l'entrée éventuelle de la Turquie en Europe, afin de s'occuper des Affaires Etrangères devrait, s'il n'était suroccupé par le gonflement de son jabot, lui révéler sa véritable nature de paravent. De décor joliement aménagé avec écrit dessus : «ouverture».

Les gens sont contents claironnent les sondages médiatico-médiatique.
Soixante-neuf pour cent de satisfaction pour le gouvernement. Pas loin de soixante-huit et très érotique, la statistique officielle du jour.

Les téléspectateurs qui regardent la chaîne la plus proche de zéro ne verront donc jamais aucune question génante aux membres du gouvernements ni à ses amis qui sont nombreux et richement dotés. La course à l'audience devient ainsi la raison politique du pouvoir en place.

J'ai personnellement arrêté de regarder les informations télévisées afin de retrouver un peu de ma propre capacité à déterminer ce qui est important et ce qui ne l'est pas.

Par exemple, Nicolas Sarkozy serrant la main des ouvriers chez Airbus, c'est de la communication, du spectacle. Du reportage livré clefs en main à la chaîne dont le symbole est l'unité.

La Dépêche AFP qui parait discrètement et qui délivre le message réel du Néo-Président et dont personne ne parle, ça c'est de la politique. Et même de la trahison de promesses de campagne. Je vais sauver Airbus mais vous serez quand même 10.000 licenciés.

Evidemment ça brille moins que la femme du président sur un tapis rouge et en robe de soirée en plein après-midi…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

filaplomb 20/05/2007 16:13

Eric : Ah l'affaire Airbus va enfin sortir ! :-)Tu sais que je suis ça depuis longtemps… Nicolas : non, je traite Kouchner par le mépris plutôt. Enfin, c'était mon idée en écrivant ! Désolé si ça peut être mal compris…Que dit Brauman de cette nomination Eric ?:-)

Nicolas J 20/05/2007 16:08

Fil, Par ton billet tu sembles excuser Kouchner. Du type : c'est la faute à Sarko. Non ! C'est un traitre à part entière.

Eric 20/05/2007 15:23

Communication: c'est le maître mot de Sarkozy.La communication précède l'action (et quelquefois s'y substitue). C'est sa méthode. La clé de son succès.Kouchner: il sait à quoi s'attendre. Le boss, c'est Sarkozy. Lui il aura le droit de faire le beau. Minsitre des Aff étrangèes, il n'y a pas plus prestigieux.Quand à l'Affaire Airbus (lire absolument le papier de Ruffin en Une du monde diplo: "l'Affaire Airbus va-t-elle devenir l'Affaire Lagardère?" )Les premiers actes politiques sont des indications de ce qui sera.