Les préposés [mouvement d'ensemble !]

Publié le par Filaplomb

PoulesContres.JPG
La poule de Contres est de couleur blanc herminé noir. Elle porte le nom de Contres, ville de Loir et Cher où se tenait un marché. C'est une volaille de type fermier, aux proportions harmonieuses, assez dressée, sans être trop haute sur pattes, à la démarche vive et fière…




Un quinquennat, ça dure bien cinq semaines, n'est ce pas ?
Non, parce que moi, sincèrement, arrivé à la troisième, je ne le supporte déjà plus notre Néo-Président. Rien que d'allumer la radio et d'entendre qu'on caquette les six syllabes accolées de son prénom et de son nom, ça me donne envie de revenir au silence précédent.

Ou à la musique [exemple : le groupe «I Am Kloot» et son rock qui fait tapoter du pied].

Ou à la littérature [exemple : Toby Litt et ses recherches sur la forme du roman].

En tout cas, de fuir cette unanimité, cette ambiance de franche camaraderie [c'est la formule polie pour dire lèche-culs] qui règne dans les rédactions.
J'imaginais qu'après l'élection du Chef de Rayon de l'année 2007, nous allions retrouver des journalistes conscients de leur rôle et un tant soit peu critiques. Une sorte de contre-pouvoir, quoi.

Pour l'instant, ces préposés à l'antenne lisent tels quels les communiqués du palais. Personne ne pense plus, me semble-t-il, en terme de perspectives et de ce que l'information implique.
Ça nous donne de l'analyse politique de très haute volée comme tout à l'heure sur France Inter :

«Nicolas Sarkozy a passé le week end au Fort de Brégançon où il s'est adonné au jogging. Il s'est aussi accordé un moment sur la plage où il avait emmené quelques dossiers».

Ça vaut le coup, n'est ce pas, de réussir Sciences-Po et plein d'autres études compliquées dont le même le nom même échappe à la compréhension commune, pour finalement bosser comme réciteur de bulletins officiels.

Peut-être que tous sont trop impressionnés par les chiffres de la popularité sondagière pour oser desserrer les fesses.
Soixante cinq pour cent, qu'ils annoncent à grand renfort de répétitions.

On ne sait même plus en pourcentage de quoi ni quel était le sujet, mais ça n'a plus d'importance. Ce qui compte, c'est uniquement que le chiffre soit mis en évidence.

Ou alors, si l'on veut, on propose une variante pour mettre un peu d'animation : Il fait plus que De Gaulle [en taille ?], c'est le top de la cinquième république [un top, c'est comme un petit haut ?] et autre comparatifs tissés d'éloges et de compliments.

C'est ça, en fait. Les journalistes ne sont plus que d'élogieux complimenteurs.

Et, vous savez quoi, s'il y a bien une chose dont il faut se méfier dans un régime démocratique, c'est quand tout le monde se met à marcher dans le même sens parce qu'il est d'accord. On n'entend plus alors que le bruit des pas…

Commenter cet article

Cat 28/05/2007 22:22

Patience...

filaplomb 28/05/2007 16:08

Lionel : merci de nous informer !Nicolas : tu te sens pourchassé ? :-)Fiso : en même temps, ce sont des baleines qu'on ne connait même pas, hein ?OK, je sors…:-)

Fiso 28/05/2007 15:14

On compte sur votre vigilance, les gars.

Nicolas J 28/05/2007 09:44

Franssoit me traitait de grassouillet sur son blog. Je veux bien. Mais de baleine, non !

lionel 28/05/2007 08:33

Paris, France — Le 25/05/07 - Lundi 28 mai s'ouvre pour 4 jours à Anchorage (Alaska) la 59e session de la Commission Baleinière Internationale (CBI). Plus que jamais, l'influence grandissante des pays chasseurs, Japon en tête, et de leurs alliés de circonstance, menace le moratoire de 1986 sur la chasse commerciale. Greenpeace, présente à Anchorage en tant que membre observateur, appelle à une mobilisation citoyenne internationale en faveur de la protection des plus grands mammifères marins. En 2006, les autorités japonaises avaient obtenu à une majorité de 33 voix contre 32 le vote d'une résolution jugeant que le moratoire sur la chasse commerciale n'était plus nécessaire. Ce dernier n'avait pour autant été abrogé, une majorité des trois quarts étant pour cela imposée.la suite sur http://www.rose-rouge.org/