Le temps [emporté par la fououle !]

Publié le par Filaplomb

DaliPersistanceM--moire.JPG
Salvador Dali «Persistance de la mémoire» - 1931 (détail) [source de l'image]



Je vous demande de lire cette phrase avec attention, en détaillant bien chacune de ses syllabes dans votre cerveau, en épelant presque les phonèmes. Ce qui est important dans cet exercice, c'est surtout que vous ne vous précipitiez pas.

C'est  une manière pour moi de rester plus longtemps avec vous.

Si j'essaie de prolonger votre temps de lecture, c'est pour éviter que vous ne me laissiez déjà seul sur cet écran. Avant que je ne devienne une ligne anonyme dans la longue litanie des articles de ce blog.

C'est l'article lui-même qui vous parle et je peux vous le démontrer.

Pendant que vous avez, l'instant d'avant, accepté de ralentir votre perception de ce contenu, à ce même instant précis, moi, l'auteur, je faisais à peu près tout autre chose.

La vaisselle par exemple, car je tiens à garder mon image d'homme moderne.

Tandis que vous êtiez assis ici, mais c'était déjà à un autre moment, les yeux rivés sur cet écran, je vivais dans un monde parallèle et à quelques kilomètres, une autre partie de mon existence.

D'ailleurs, vous-mêmes, durant votre lecture d'environ cinquante secondes, vous venez de vous déplacer de plus de vingt deux kilomètres dans l'espace rien qu'avec la rotation permanente de notre planète.

Clairement, celui ou celle que vous êtiez à cet instant et en ce lieu, était différent de celui ou celle que vous êtes à cette seconde tandis que votre pupille s'occupe à déchiffrer ces mots. Comme quelqu'un d'autre et à un autre endroit.

Il serait amusant ici de pouvoir revenir en arrière et de revivre la scène. Sachant par avance ce qui s'y déroule, il nous serait donné d'en savourer les détails qui nous avaient auparavant échappés.

Sauf que dans la réalité physique du monde dans lequel nous tentons de vivre, il semble tout à fait impossible de parvenir à remonter le temps. Cela reviendrait à se déplacer plus vite que la lumière ce qui pose certains problèmes quant à la quantité d'énergie nécessaire.

Sans même parler des détails plus intimes de la structure atomique.

Il faudra donc se résoudre et c'est ce que nous faisons, à nous fier à notre mémoire et à prendre quelques notes sur les blogs afin que d'autres les lisent.

J'ai vécu cet instant précis face à mon clavier tandis que vous vous consacriez à une toute autre partie de votre existence. Je peux d'ailleurs prédire avec certitude [je viens de l'écrire juste avant que vous n'arriviez] que vous allez venir ici et lire cet article.

De ce détail de ma biographie, il ne restera que ces mots sur un écran, le reste s'étant évaporé dans le passage du temps…

Commenter cet article

boutique sex shop 11/10/2011 09:41



bon sujet


vibro



filaplomb 24/07/2007 08:27

Christophe Fétat : Dali avait quelques obsessions en effet ! :-)Florence : pour la vaisselle, de toute façon, il y a un moment où c'est obligatoire ! :-)Fanette : merci !!! Quel commentaire !!! Rassure-toi, je m'amuse plus que je ne m'angoisse ! :-)Eric : Rhô. Il faut découvrir ses dessins à la plume. Ça te montre que c'était vraiment un virtuose !Ellie : je ne connais pas ce film dommage ! :-)

Ellie 23/07/2007 21:10

Et voilà qu'avec cette expérience tu viens de nous faire passer de néanderthal à transcendantal...Nous sommes bien peu de choses en effet, tels les personnages de ce films de David Lean que j'ai vu cet après-midi, "La fille de Ryan". Les acteurs y sont très souvent filmés comme noyés au coeur de plans larges éclatants de beauté sauvage. Ce film n'a pas rencontré son public, peut-être celui-ci faisait-il sa vaisselle. Il faut dire qu'il dure 3 heures. En tant de temps, on peut se décomposer et se recomposer entièrement plusieurs fois I presume. Enfin, c'était une expérience délicieuse. Je n'ai vu que la seconde partie, mais le vent et la pluie de l'Irlande du Nord y fouettaient les carreaux totalement identique à l'averse rageuse qui éclaboussait les miens. Et puis y'avait Robert Mitchum, et j'ai pleuré comme un bébé à la fin, tiens, pour faire bonne mesure.Je me rends compte que chaque fois que je viens ici, je commente pendant des plombes un programme télévisé, alors que je passe sans doute très peu de temps en couch potatoe. Etrange.

Alain 23/07/2007 14:46

fan de Dali ......................

Eric 23/07/2007 11:16

Dali... euh... ne m'emballe pas. Je le trouve virtuose mais tape à l'oeil...