Ça ira [et le merle moqueur !]

Publié le par Filaplomb


ATTENTION : CET ARTICLE CONTIENT DE LA COLÈRE.



ParisEtSaMis--re.JPG
Un Sdf à Paris - Photo Paco Boublard publiée sur Paris et sa misère
[blog inactif, c'est dommage].




Mais qu'est ce que nous attendons ? Nous sommes là à subir le plus gros hold up de notre histoire et nous restons à contempler les ruines qui se forment.

Des types gagnent mille fois plus que nous et nous les laissons nous faire les poches comme s'ils les valaient bien.

Et quoi ? Nicolas Sarkozy va s'occuper de ça ? De nos petites vies de misère ? Lui qui aime les yachts en bois et les gourmettes en or ; l'apparence bourgeoise.

Main dans la main, cul et chemise, copains comme cochons.

Nous regardons passer les infos, de la fumée plein les yeux jusqu'à ne plus discerner le vrai du faux. L'action de la parole, l'acte de la promesse de l'acte.

Gouvernement de la procrastination.

Les augmentations du salaire qui ne couvrent même pas les augmentations du loyer. Du moins pour ceux qui sont encore logés.

Comme s'ils allaient rendre l'argent et redevenir généreux.
Comme s'ils allaient cesser de croître et de prospérer sur notre acharnement à nous employer à leur service.
Comme s'ils allaient décider de nous aimer un peu.

Nos grands-pères et nos aïeulx, que penseraient-ils de notre lâcheté ? De notre absence de révolte ? De notre collaboration ?

Nos pères que diraient-ils de nos silences complices ? De nos luttes entre nous pour qui aura le plus gros os à ronger. Le plus gros Revenu du Silence et de l'Acceptation ?

Nous avons oublié, chacun que nous sommes, qu'on ne nous écoute là-haut que si nous crions plus fort que Johnny Hallyday, plus longtemps que Mireille Mathieu. Il nous faudra recouvrer la mémoire, retrouver le bitume et la haine farouche d'un peuple en colère.

Cessons de croire au spectacle qu'on nous donne.

Voyons les étrangers qu'on moleste déjà. Ils travaillent dans nos usines, construisent nos appartements, bâtissent nos maisons, ils sont de notre même sueur [qu'on les régularise et qu'on les soummette aux charges sociales comme tout le monde uniquement les pauvres].

Voyons le pognon qu'ils s'offrent en employant des plus pauvres que nous. On doit leur vendre à ceux-là aussi la réussite et la fortune. Leur faire miroiter la pécune et le pécule.

Mais cette fortune, c'est la leur. Et comment imaginons-nous qu'ils vont s'en séparer et la mieux répartir ? Qu'ils vont se mettre dans l'heure qui vient à se soucier de nous.

Treize milliards d'impôts en moins contre des suppressions d'emplois dans les services publics. Main dans la main, cul et chemise, copains comme cochons. A chaque réforme, ils s'enrichissent.

Mais c'est assez des manifestations, des défilés sur le bitume, des tous-ensemble-tous ensemble pour faire sourire les bisounours. Assez des collages d'affiches à la nuit tombante. C'est assez des réunions, des discussions sur le nom du coq ou de la poule qui régnera sur la basse-cour. C'en est assez du gnan-gnan d'un peuple déclassé par lui-même.

_Dites-moi, untermenschen, sauriez-vous me dire où j'ai rangé ma fourche ?

Commenter cet article

filaplomb 31/07/2007 16:50

La Fille aux Oiseaux : merci des compliments, je prends ! :-)Pour les 53%, ce sont essentiellement nos vieux qui ont choisi le nabot comme futur de notre pays. C'est dire s'ils sont restés marqués par la canicule, hein ?:-)

La fille aux oiseaux 31/07/2007 14:34

Cette nuit j'ai rêvé que je mangeais une salade avec sarkosy. Je finissais par lui faire comprendre que j'avais quand même connu meilleur compagnie et puis finalement j'ai finit par lui demander avec tout mon sérieux pourquoi il n'était pas encore mort. Pourquoi personne n'avait encore essayé de lui tirer une balle dans la tête pour être plus clair. Ah mais biensur il y a quand même des façon moins brutales de faire la révolution (je suis pacifiste rassurez-vous et attirer par la bouddhisme) mais c'est quand même horripilant de voir qu'il y a 53% de la population qui n'est pas prête de la faire...Chouette blog pour crier encore et toujours la vérité que beaucoup de monde ne veut ni voir ni entendre  ! Même si parfois on manque de se casser la voix

Oxygène 28/07/2007 22:38

Je joins ma faux à la fourche de Filaplomb.

filaplomb 27/07/2007 21:11

Christophe : Rien à faire du PS ! Si colère il y a, elle s'exprimera !:-)

christophe fétat 27/07/2007 17:27

On est un paquet à partager cette colère reste à trouver un moyen de se fédérer intelligemment sans servir de porteurs d'eau à un PS qui cherche à cacher ses accointances avec la droite sur bien des domaines