Le flux de la clarté [ou à peu près !]

Publié le par Filaplomb

Pixelle-11-10-2007--copie-1.JPG
Pixelle, la petite chatte qui se lèche avant de dormir.




Je tiens à écrire ici, dès le début de cet article que je ne suis pas suicidaire et que je déteste tout ce qui ressemble de près ou de loin à une arme à feu [surtout de près].

Non, je dis ça parce que je vais essayer de donner mon avis sur Clearstream [Transparent Flot] et que ça touche à des milieux pas très aimables. Vous imaginez bien qu'à la veille de devenir véritablement éditeur de nouvelles et de textes courts, je ne vais pas attenter à ma vie.

Vous venez de penser à la pègre ou à la mafia alors qu'il s'agit en réalité, de types même pas violents et bien habillés.

Vous venez de penser à des Men In Black, du moins à leur look mais c'est encore une erreur car ces types ne ressemblent à rien. D'ailleurs on ne les voit jamais.

Les juges aimeraient en rencontrer de temps en temps mais c'est à croire que nos Lois n'atteignent pas les hautes sphères de la finance internationale.

Au début de l'affaire Clearstream [Clair Courant], il y a eu les ventes de frégates à Taïwan pour presque trois milliards de dollars.

Tu as beau être ministre et de gauche, il y a des enjeux qu'il faut savoir entendre. Et c'est autant pour sauvegarder la morale que pour ne pas froisser la Chine voisine que le deal fut réalisé en toute discrétion

[Comme dit Nicolas, c'est con qu'il y ait la mer, on aurait pu arriver jusqu'à Taïwan à pied par la Chine].

L'ensemble des commissions occultes versées aux intermédiaires afin qu'il restent muets sur le contrat en question, démontre une fois de plus que le proverbe a raison qui déclare que le silence est d'Or [elle est pas belle, cette phrase ?].

Et c'est pendant qu'il cherchait partout les grosses gouttes d'eau qui avaient débordé de la du vase que quelqu'un a offert au juge Van Ruymbeck les fameux listings qui nous préoccupent aujourd'hui.

Clearstream [Limpide Ruisseau], c'est un peu comme une lessiveuse bancaire qui s'occupe de laver, d'essorer et de repasser le linge sale afin de le rendre propre et sec. Plus clairement, elle est chargée de compenser les échanges interbancaires.

Il est fini le temps où de fringants employés en costume couraient d'une agence à l'autre, la sacoche pleine des ces dizaines de petites sommes que venaient de s'échanger les clients de la banque A au profit de la banque B.

Elle est passée la saison des rencontres à mi-chemin entre les coursiers réciproques et l'arrêt usuel au bistro placé exactement au bon endroit [ce serait dommage de ne pas en profiter !].

Tout se fait de nos jours par messages électroniques qui sont traités dans les sombres et secrètes profondeurs des circuits informatiques de la maison Clearstream [Enlever-Transférer].

Et sous le ciel brumeux mais fiscalement paradisiaque du Luxembourg
.

Sachant cela, vous imaginez la joie du magistrat à la découverte d'un extrait des listes nominatives des comptes de l'établissement. Quelques personnalités de haut-rang [enfin, d'après eux] y figurent en toute lettre. Sans doute ceux-ci avaient-ils quelques soucis avec leur propre machine à laver à la maison et du mal à trouver un plombier disponible dans des délais raisonnables.

Ou bien simplement trop de linge à remettre au nettoyage…

Toujours est-il qu'après enquête, il a été révélé que cette liste était un faux, visiblement mal intentionné, et qu'on avait tenté de manipuler un juge. Des hommes politiques ont porté cet usage de faux devant la justice [comme ils sont avocats, c'est pas cher !] et c'est cette enquête judiciaire qui revient à présent sur le devant de la scène.

Parce qu'évidemment, au nom de la sauvegarde de l'amitié entre membres de la classe politique, et parfois du même parti, chacun veut démontrer que ce n'est pas lui mais l'autre, là, qui a tout manigancé.

En attendant, des centaines de millions d'euros ont rempli des dizaines de poches, un journaliste est etouffé sous le poids des procédures [pour avoir fait son travail de révélateur] et le monde de la finance continue son régime hautement protéiné, tendance dopage en toute discrétion.

Sans parler de la longue liste de toutes ces personnes étrangement décédées dans le dossier.

Il serait temps de cesser les discours et de donner de véritables pouvoirs aux juges, Monsieur Sarkozy. Il en auront tout autant besoin que pour l'affaire EADS dont vous souhaitez publiquement qu'elle soit éclaircie.

[Nota bene : le nom de Nicolas Sarkozy n'apparait jamais dans les listings de Clearstream puisque, pour mémoire, ce n'est pas son nom à l'état civil…].

Pour conclure, une citation :

« Il y a une volonté politique de ne pas contrôler ces chambres de compensation financière alors qu’elles sont au cœur de la mondialisation, Clearstream a son siège au Luxembourg et la justice luxembourgeoise a tout fait pour que les enquêtes n‘aboutissent pas. J’ai l’expérience des enquêtes policières et judiciaires et dans ce dossier tout a été fait pour dissimuler la vérité. ».
Jean de Maillard, vice-président du tribunal de grande instance d’Orléans.

Si c'est un juge qui le dit alors…


Merci au traducteur en ligne pour Clearstream et ses variantes…

Commenter cet article

Nicolas J 13/10/2007 00:27

Fil,Il n'est pas virtuel. Il existe vraiment. Je ne sais pas si on doit s'en féliciter.

Filaplomb 12/10/2007 12:38

Nicolas : je ne sais pas, je ne le connais que virtuel moi !JMD31 : toi tu as loupé des épisodes !Felek, le frère de Pixelle, était pour Monika. Malheureusement, elle s'est découverte totalement allergique (au point de ne presque plus pouvoir respirer, genre grave !) et elle a du donner Felek.Il est chez un couple de jeune et je suppose (j'en suis sûr) très bien chouchouté ! :-))))

jeune modem 31 12/10/2007 12:34

Pourquoi y'en auqe pour Pixelle ! où est l'autre ? grrr lol

Nicolas J 12/10/2007 06:41

Tonnegrande n'est pas léger !

Filaplomb 11/10/2007 22:35

Nicolas : d'un point de vue purement légal, il s'est fait élire sous un faux nom, c'est vrai !Et même, je le pense depuis longtemps, sous un faux mariage (Cécilia est partie bien avant la campagne électorale d'après moi. Il faut revoir les images du soir de l'élection !).Quant à citer les blogueurs zamicaux (plutôt que zinfluents !), c'est un plaisir dans un sujet lourd comme Clearstream. Ça met un peu de légéreté dans le truc, quoi ! :-))[Tiens, y'a même Tonnegrande ! :-)) ].