Le bail [le rat déchante !]

Publié le par Filaplomb

2007.11.16Pixelle.JPG
Photo de ma petite chatte au soleil ou Pixelle prend la pose !



[Article publié sur Equilibre Précaire]

Ça finit par terriblement ressembler à la course du rat dans sa roue de plastique [Pour la couleur de l'engin, je laisse toute liberté au lecteur qui en disposera selon son gré].


Quand tu bosses en interim ou que tu es créateur d'entreprise, c'est la galère pour trouver un appartement à louer. Et si t'es noir, c'est encore plus coton.

Après toutes ces épreuves et le miracle d'une assistante sociale [dont on ne parle pas assez, soit dit en passant], tu finis en général par décrocher un bail et c'est déjà comme un trophée. La joie est de courte durée puisqu'assez tôt, tu mesures que ton salaire avance moins vite que ton loyer.

C'est deux fois par an qu'ils te le révisent.

Tu as beau expliquer à ton proprio qu'il n'est pas obligé d'appliquer systématiquement la hausse maximale autorisée, que tu as toi aussi besoin de conserver un peu d'argent pour vivre, il n'en fait qu'à sa tête.

Dans un monde plus logique, ta progression de carrière devrait te permettre de progresser en rémunération et de maintenir ton niveau de vie
[tu gagnes plus mais tu vis toujours pareil, c'est moderne].

Dans la réalité, c'est plutôt l'insolvabilité des locataires qui se répand, certains allant même jusqu'à céder aux sirènes de Cetelem 
[vautour un jour, vautour toujours ! Une société du Groupe BNP-Paribas].

Le résultat, c'est que si tu finis pas à la rue, c'est grâce aux deniers de l'Etat qui compense en allocation logement ce qui te manque à la fin du mois.

Et quand on pense que c'est le budget de l'Etat qui permet à mon propriétaire de rentabiliser son placement immobilier, ça laisse songeur…


Le 19 octobre dernier, je présentais les Editions Filaplomb sur Radio Mon Païs, à Toulouse [cong !] dans l'émission de Landry Mestrallet. C'est enfin en ligne ici [ah les radios associatives, ça a du charme quand même !]. Mine que rien, c'était ma toute première interview…

Commenter cet article

Filaplomb 20/11/2007 19:08

Homer : je connaissais ca mais ma proprio est obligée de vendre ! :-((Christie : un loi limitant la spéculation immobiliere et l'enrichissement par la pierre ? Tu plaisantes !!!Je pense qu'il manque une loi stipulant qu'apres la signature du bail, le loyer demande ne peut pas depasser tel pourcentage des revenus…Enfin, je suis utopiste, on le sait ! :-))Madame De Keravel : non, mais j'ai bon espoir ! :-)Ellie : tu es dans la même situation que dans le privé figure-toi ! Pour ma part, j'ai passé 5 ans sans augmentation !:-)

Ellie 19/11/2007 20:14

Grâce à l'Education nationale, je gagne le même salaire depuis 4 ans. Merci l'Education nationale. Dommage, tout le reste a été augmenté, sauf moi.Sinon, je suis une privilégiée : je suis propriétaire (enfin, je rembourse un prêt). La taxe foncière et la taxe d'habitation représentent un mois de mon salaire.

madamedekeravel 19/11/2007 18:27

Ah bon, t'es noir ?...

christie 18/11/2007 10:30

Je croyais qu'il y avait une loi bloquant l'augmentation des loyers.Ceci  dit , même en hlm , c'est cher  et cela augmente comme dans le privé ..Un peu moins peut-être. Et encore cela reste discutable.Le prix de base de mon loyer n'est pas très cher cher , m euros de charges.ais si on ajoute les charges,  ce n'est plus du tout pareil. Plus de 80 euros de charges (soumis à la loi de l'augmentation , elles aussi ! )En France , faut être riche pour se loger ! la preuve tous ces gens à la rue ou dans des logements insalubres ou minuscules....Alors que d'autres bénéficent des largesses de l'état  à comencer par nos fonctionnaires haut placés , qui s'octroient des compensations sur l'argent plublique..je lisaient , je ne sais plus où que le fils  de bernard Tapis aurait bénéficié d'un effacement d'impayés de loyer ...Ceux-là aussi en profitent , c'est sans doute pour ça qu'ils sont si bon cireurs de pompes.. Mais ce n'est pas un honneur pour eux.!!Mais tout ceci laisse songeur, tu as raison !!

Homer 17/11/2007 08:51

je dois etre privilégié car étant moi-même locataire d'un proprio privé, je n'ai jamais connu de hausse de loyer. Son principe : je gagne assez, l'essentiel c'est que mes apparts soient pleins.Donc ca ne bouge pas. Cool, non?