L’ADN {lave plus blanc !]

Publié le par Filaplomb

Hécatombe - Georges Brassens

Au marché de Briv'-la-Gaillarde
A propos de bottes d'oignons
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon
A pied, à cheval, en voiture
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée

Or, sous tous les cieux sans vergogne
C'est un usag' bien établi
Dès qu'il s'agit d' rosser les cognes
Tout le monde se réconcilie
Ces furies perdant tout' mesure
Se ruèrent sur les guignols
Et donnèrent je vous l'assure
Un spectacle assez croquignol

En voyant ces braves pandores
Être à deux doigts de succomber
Moi, j' bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J'excitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant: ''''Hip, hip, hip, hourra!''''

Frénétiqu' l'un' d'elles attache
Le vieux maréchal des logis
Et lui fait crier: ''''Mort aux vaches,
Mort aux lois, vive l'anarchie!''''
Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau

La plus grasse de ses femelles
Ouvrant son corsage dilaté
Matraque à grand coup de mamelles
Ceux qui passent à sa portée
Ils tombent, tombent, tombent, tombent
Et s'lon les avis compétents
Il paraît que cette hécatombe
Fut la plus bell' de tous les temps

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons
Ces furies comme outrage ultime
En retournant à leurs oignons
Ces furies à peine si j'ose
Le dire tellement c'est bas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas

Amende pour le faucheur d'OGM qui refuse de donner son ADN
LIBERATION.FR : Vendredi 29 septembre 2006 - 17:02
Refuser de fournir son ADN peut coûter cher. Un faucheur anti-OGM qu  avait refusé de donner son empreinte génétique après une précédent  condamnation pour un arrachage de betteraves transgéniques l’a appri  vendredi. Il a été condamné à une amende de 500 euros par le tribunal  correctionnel d’Alès (Gard).

Ficher les violeurs de betteraves transgéniques, voilà du bon boulot pour la police scientifique ! Il m'arrive de penser, face à se genre d'histoires navrantes, à la somme d'intelligence humaine, d'expériences successives, à l'énergie qu'il a fallu développer ici et là pour aller jusqu'au bout du concept, pour en arriver à ce résultat. On va vous soigner toutes les maladies génétiques qu'ils disaient. Ils nous montraient des cas à la télévision et nous on envoyait des sous. Enfin, des promesses de don ! Et qu'est-ce qu'on a à présent ? Un grand fichier central avec un tas d'empreintes ramassées à droite à gauche. Sans plus vraiment de cadre juridique…
Vous croyez que la présidentielle va améliorer les choses ?

Commenter cet article

nicolas 30/09/2006 22:54

La chanson que tu cites, où ils veulent tuer les flics, c'est du rap ?Un truc de jeunes ?

phil 30/09/2006 21:04

"Ficher les violeurs de betteraves transgéniques, voilà du bon boulot pour la police scientifique !" : mékissonkon-mékissonkon !!! Super ton nouveau blog. :-))

les marques du plaisir 30/09/2006 10:09

ben oui, on économisera les procés, le fichage se fera direct à la maternité ....