Eloge de la vie {Des sensations !]

Publié le par Filaplomb

Les gens qui sifflent dans la rue
Les gens qui sourient
Qui s'assoient sur les bancs publics
Pour manger un sandwich
Ou un œuf dur cuit la veille
Ou une salade composée.

Les gens qui ferment les yeux

Pour mieux laisser la peau
Absorber le soleil.

Les gens qui aiment le goût du pain,
toucher le bois,
respirer le cuir,
Les gens qui s'émeuvent d'un objet façonné à la main
Les gens qui apprécient la matière.

Les gens qui sentent l'air
Quand ils sont en forêt
Qui entendent les insectes bourdonner
Qui perçoivent la vie minuscule
Qui évitent d'écraser l'araignée

Les gens qui respirent la nature
Pour en avoir en eux
Pour s'en remplir

Les gens qui aiment le froid de l'hiver
Les couleurs de l'automne,
qui s'émerveillent d'un vol de libellule.

Les gens qui rient du bonheur des autres
Qui croquent le plaisir de la douceur
Le contact de la trame du tissu de coton
Qui leur servent de drap.

Les gens qui se confient à vos bras
Simplement parce que le moment s'y prête
Qui vivent chaque instant
Comme une promesse d'éternité
Dans une légéreté de plume.

Les gens du café le matin
Les gens vivants,
tous les gens vivants…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

filaplomb 06/02/2007 10:13

JeVeuxEtreMoi : bah, tu sais, il y a pein de blog et on ne peut pas tout lire. C'est simplement impossible ! :-)J'adore nuage feuille d'arbre soleil, du vivant mouvant pour les pupilles !:-)Oh comme"monsieur" me vieillit mais comme les "doux baisers" me rajeunissent ! :-)

jeveuxetremoi 06/02/2007 10:01

La vie est une fête quand on sait la regarder.... merci pour le lien, je suis du coup totalement honteuse de ne pas avoir pris le temps de fouiller un peu plus ton blog....
Moi j'aime l'odeur de la forêt, toucher les feuilles de arbres, me coller les doigts avec la sève qui coule sur les troncs, me coucher au pied d'un arbre pour regarder les feuilles se découper sur les nuages qui courrent dans le ciel...
doux baisers Monsieur fil à plomb

filaplomb 26/12/2006 14:50

Ou vibrer là où ça touche, c'est selon !:-)

isa 26/12/2006 14:47

il est beau ce poème làet il parle de tout ce qui fait ma vieje vais le garder en moi tu sais toucher juste là où ça vibre

ciel-contre-nuage 12/10/2006 00:00

Comme j'aime cette description.
Qd j'aurais un coup d'carfard j'reviendrais sur cet article là.
Pour le rleire.
Et ne plus avoir le cafard. Meric Phil.Pour cette petite merveille