La vitesse du cerveau {Il est lent !]

Publié le par Filaplomb


Résumé : le fonctionnement du corps humain dans le cadre d'une accélération des moyens de transport.
Citation :
«des moyens de transport de plus en plus rapides où les jambes ne servent plus à rien»

Prenons un être humain lambda.

Ni trop ceci ou pas assez cela, juste dans la moyenne.
Cela peut être l'une ou l'autre des minorités visibles, mais alors pas une femme, parce que quand même, ça se remarque, si c'est une femme.

Divisons-le en quatre tranches en commençant par le haut.
C'est un exercice d'imagination, une figuration, n'allez pas me découper votre compagne, votre compagnon ou je ne sais lequel de vos amis. Sachez d'ores et déjà que je ne donnerais dans cet article aucune recette pour, éventuellement réparer vos bêtises.

La première partie sera "la tête".
C'est là que réside l'esprit, l'intelligence, la personnalité, l'être. Appelé âme par certains obscurantistes, il s'agit en réalité d'un réseau électrique de basse tension reliant les synapses avec les neurones. En clair, si vous coupez l'électricité, la lumière s'éteint.

La deuxième partie sera appelée “le torse”.
Elle contient essentiellement de quoi traiter et redistribuer l'énergie au reste de l'humain :
. les poumons qui par leur réseau de bronchioles de plus en plus fines séparent le bon grain de l'air frais (et finalement, ce principe reste le même pour ce qui est des poissons et autres amphibies).
. le coeur qui aspire et insuffle le sang à travers les coursives du bâtiment tout entier.
. l'estomac qui est capable d'assimiler à peu près tout ce que la personne ingurgite, y compris cette sorte de sandwich rond vendu partout dans le monde sous le célèbre logo de M.

La troisième partie est très interessante.
Pour ne pas choquer les plus jeunes de nos lecteurs, nous dirons que la troisième partie est responsable de la production. Les adultes devraient comprendre à demi-mot.
Autant la partie un s'est spécialisée dans la conception, l'organisation, autant la partie trois prend en charge la réalisation. Tout dans le faire, l'agir, le réalisé.

La quatrième partie sera les jambes
Elles sont très pratiques et permettent de nous déplacer d'un point A à un point B sans aucune difficulté. De plus, comme nous avons eu la bonne idée de devenir bipèdes (pas comme ces crétins de bonobo, qui bien que très doués sur le plan kamasutrique, ne sont même pas foutus de sauter à cloche-pied avec des enfants de quatre ans dans une cour d'école), les jambes sont vraiment essentielles.

Lentement, nous avons découvert combien était vaste notre planète. C'est à dire d'abord à pied. Depuis les steppes africaines jusqu'à la surface lunaire, le long cheminement de l'humanité pour se déplacer plus vite que la simple locomotion naturelle.
Tout s'accélère :
Du "fardier" de Joseph Cugnot au JCB Diesel Max Power.
De "La Lison" de Jean Gabin au TGV Nouvelle Génération.
Que des moyens de transport de plus en plus rapides où les jambes ne servent plus à rien.
Nous les croisons,
les décroisons,
les étirons,
les étendons devant nous
(comme elle est agréable alors, cette sensation de tension du muscle de la cuisse).

Tout s'accélére physiquement,

Mais notre esprit vit lentement.

On se rassied bien droit, le dos calé contre le fauteuil en tissu véritable.
Ou bien on se replie vers l'avant, le coude posé juste avant la rotule. Mais très vite, il apparait que la pression ainsi exercée sur l'articulation a pour effet d'atténuer le flux sanguin et de créer la sensation qu'un bataillon de fourmis paramilitaires est déjà à l'entraînement à l'intérieur de vos orteils.
Puis de vos pieds.

On constate donc que, quelque soit la performance du moyen de transport, la partie un de l'humain garde une vitesse constante. Et, dans ces conditions de transport assis, le cerveau s'ennuie. Et invente des histoires pour passer le temps.
C'était bien la Normandie, même si c'est loin.
J'y ai même trouvé du soleil,
de la chaleur humaine et
quelque chien et chats. :-)


Allez, demain, j'essaierais de parler un peu de politique.
Comme de l'échec probable de Nicolas Sarkozy, par exemple.
Une histoire d'erreur de stratégie. Je vais vous expliquer…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

filaplomb 26/12/2006 14:39

Isa : photo dans le train entre Paris et Toulouse…L'article est un délire mais bon, à relire, il reste quelques trucs intéressant, comme la partie quatre par exemple ! :-)

isa 26/12/2006 14:33

j'aime  bien la photoalors comme ça la Normandie c'est sympa?joli saucissonnage de l'individuet pourtant le tout mis bout à boutça fait parfois des étincelles

filaplomb 17/10/2006 22:49

Bilan :50% des commentaires parlent de fessier.100% des hommes ayant commentés cet article, dont Nicolas, ont parlé du fessier.100% des femmes ayant commenté cet article, dont Coxy, ont parlé des moyens de transport.[Nan, je plaisante, Nicolas. Nous disions avec Phil ce week end (comme tu sais, j'y étais), combien c'était sympathique de ta part de TOUJOURS commenté les articles. Merci donc !]:-)

Coxy\\\' 17/10/2006 22:28

J'utilise mes jambes, le bus, le velo, le scooter, la voiture (je sais aps conduire) les rolers (je tombe tout le temps) pour me transporter dun endroit à l'uatre. Vive la marcheà pied!Rien de mieux...

filaplomb 17/10/2006 18:07

Nicolas : Effectivement, ce verso mériterait à lui tout seul un article. :-)