J'énerve plein de monde {Rhô c'est trop bon !]

Publié le par Filaplomb


Résumé : la liberté d'expression dans son état actuel.
Citation : «
Les juifs eux-mêmes qui ne veulent pas qu'on pense quoique ce soit à leur propos. Et les antisémites qui ne veulent même pas qu'on pense aux juifs.»

Ça devient sérieusement stressant d'écrire un blog maintenant.
Moi qui avait déjà du mal à trouver des sujets.
Je fais maintenant très attention.
Je ne dis pas de mal de Nicolas Sarkozy.
Si je dis quelque chose contre lui, par exemple une chose évidente pour tout le monde : «il est beaucoup trop petit pour être Président», j'aurais beau argumenter sur cette idée, amener moults arguments, étayer mes propos (vous êtes bien conscient quand même que, sur toutes les photos officielles de toutes les rencontres au sommet, la France sera toujours inférieure en taille), j'ai aussitôt une horde acharnée, que dis-je, Une Meute Partisane, qui déboule pour tenter de me convaincre de voter contre mes opinions.
Ce qui est assez bête, soit dit en passant.
Sauf si c'est pour débattre, sans chercher à me convertir, mais juste à échanger des avis, ce qui m'intéresse évidemment.
Au niveau municipal, c'est pire.
Il est même amusant de constater que, me semble-t-il, les blogs sont surtout attaqués devant les Tribunaux par des maires. Quasi jamais par des Ministres ou des Députés. C'est peut-être plus grave de critiquer sa mairie. Je ne sais pas.
Moi qui suis à Toulouse, je ne me risquerais pas à vous parler des prochaines municipales, par exemple.
Je crains les représailles.
Et puis, je ne sais même plus de qui me moquer.
Si je vous dis que j'ai rencontré Douste-Blazy chez le coiffeur, est-ce une atteinte à sa vie privée ?
Je tremble…
Si j'annonce que Baudis sera candidat, ou bien sa femme, on ne sait pas encore. Comme après le CSA, il n'avait rien d'autre…
_Pourquoi je referais pas un peu maire de Toulouse, dit-il à sa Bernadette un matin.

[Là, par contre, je viens de m'auto-censurer. J'ai effacé une blague à la con
en me disant que, quand même, c'est juste un blog, ça ne vaut pas le coup
de risquer (au mieux) la prison.
Comme quoi ça marche la menace…]

Je ne peux rien dire des musulmans
Pourtant j'imagine que, comme les afro-français qui ont développé pour leurs besoins toute une gamme de produits capilaires spécifiques, les musulmans connaissent des trucs incroyables sur l'entretien de la barbe. Non, parce que j'ai toujours une barbe de trois jours et je pensais que…

Juste à écrire le mot "juif", j'énerve plein de monde.
Les juifs eux-mêmes qui ne veulent pas qu'on pense quoique ce soit à leur propos. Et les antisémites qui ne veulent même pas qu'on pense aux juifs.

Je peux encore dire Turcs et Arméniens, mais ça ne va pas durer.

Sérieusement, moi, je voudrais la liberté d'expression.
Je m'en fous que quelqu'un critique publiquement tout et n'importe quoi. En tout cas, ça n'affecte jamais ma propre vérité. Au mieux ça m'indiffère. Au pire, ça donne l'occasion de pratiquer l'art du débat oratoire.
Au moins on se parle.
Je ne veux pas qu'on interdise aux gens de donner leur avis.
Même les trucs les plus horribles, c'est juste un avis.
Si je dis : "je n'aime pas les blondes".
Est ce que ça change quelque chose au sort des blondes ?
[en vérité, j'aime bien les blondes aussi !]
Alors. Vous voyez bien. Ce ne sont que des mots tout ça.
C'est pas bien grave.
Comme si la vérité de l'Histoire (je fais référence aux négationniste) pouvait être changée simplement parce que quelqu'un décide de ne plus y croire.
N'importe quoi.
Et puis, je n'aime pas les ordres. Je l'avoue. Les "fais-ceci, pas celà", les "assieds-toi comme ça, tais-toi", les "tu parleras quand on te le dira", ça m'énerve.
Et puis, ça finit par laisser penser, toutes ces interdictions, que la vérité est fragile. Qu'il faut absolument la sur-protéger. Alors que pas du tout.
Ça finit par faire passer Faurisson et LePen pour des victimes.
Et ce n'est pas ça que je voulais, justement.
Moi, je veux pouvoir tout dire et tout entendre.
Je veux le voir le Jean-Marie prendre des formules lapidaires pour des arguments. Ou lancer des insultes à la Vermot (de l'éponyme almanach) et sourire du scandale provoqué par sa plaisanterie gauloise, comme un pétomane taquin et inventif.
Je veux surtout le voir redevenir comme les autres : il veut le pouvoir. Il veut l'argent. Il veut parader devant les chars, le 14 juillet de chaque année, dans un joli costume.

Et puis, je n'y crois pas à la répression.
Je n'ai pas choisi la gauche par opportunité.
J'ai choisi la gauche parce que je crois à l'éducation et au dialogue.
Il est interdit d'interdire, qu'ils disaient…

Maintenant qu'on peut faire tourner Windows
sur un Mac comme un vulgaire accessoire
(ce qu'il est, non ?), le taux de switch
ne fait qu'augmenter. Le PC,
c'est comme le tabac, en s'arrêtant
progressivement, on se rend mieux compte
du mal qu'on se faisait.

Commenter cet article

nicolas 19/10/2006 09:11

De rien !
Je pars d'un principe de base. J'écris des trucs dans le blog pour le pur plaisir. Mais autant être lu. Pour ça, il faut un minimum de référencement. Mais ne pas en faire une obsession !

filaplomb 19/10/2006 06:44

Nicolas : tu m'as convaincu d'aller voir "bonvote" !Je plaisante, c'est vraie qu'il faut que je vois comment ça marche le référencement. Mais grâce au lien mis sur ton blog, j'ai gagné 10 lecteurs… Merci ! :-)

nicolas 19/10/2006 06:03

C'est bien, tu as utilisé tout plein de jolis mots clés qui accélèreront le référencement... Fais toi maintenant connaître de http://www.bonvote.comCa n'amène personne, mais c'est rigolo d'observer l'évolution de la soit disant influence de ton blog !j'ai aussitôt une horde acharnée, que dis-je, Une Meute Partisane, qui déboule pour tenter de me convaincre de voter contre mes opinions.Ce qui est assez bête, soit dit en passant.disais-tu. Oui c'est bête. Il y a un tas de gugusses sur les blogs qui pensent être assez forts pour te convaincre par leurs simples propos.Y sont cons.