Affaire Grégory {qui est l'innocent ?]

Publié le par Filaplomb




Résumé :
le samedi soir à la télévision.
Citation : «
Tant que ça continue à ne pas vraiment péter en banlieue, les sujets forestiers ont de l'avenir.»

20h03, j'allume la télévision.

Sur France2, avec l'espoir d'attraper une info intéressante.
Peut-être un article sur ce blog.
[après deux jours sans idée, il faut s'y remettre].
20h03, donc, journal télévisé.
Sujet : «Le danger de la cueillette des champignons»
Que se passe-t-il ?
Tout va bien sur la planète ? On a vaincu le réchauffement ? Les Palestiniens sont tranquilles chez eux et Ségolène Royal a triomphé de l'adversité amicale de ses amis de longue date ?
Tant que ça continue à ne pas vraiment péter en banlieue, les sujets forestiers ont de l'avenir.
Peut-être que tous les journalistes sont déjà en poste dans les cités.
On appelle à l'aide les correspondants locaux.
Tiens, à propos d'information régionale, vous avez aperçu les images de Nicolas Sarkozy en visite en Lozère ?
C'était vendredi, je crois.
On dirait la série des Martine.
Aujourd'hui : «Nicolas à la ferme».
Le reportage lénifiant de la visite. Tous au garde-à-vous dentaire mais souriants. La seule rebellion, le seul rebelle fut un veau qui, à l'approche de l'édile de la Nation se mit à ruer gaillardement.
Ça en dit long, je pense, sur les pensées du peuple.
Bon, de toute façon, le samedi soir, à la télévision, c'est proche du néant.
Le plus passionnant, à la limite, c'est le tirage du loto. Sauf que le suspense retombe assez vite.
Passés les trois premiers numéros.

Mais ce soir, il y avait l'affaire Grégory.
J'avais envie de le voir et je me demandais pourquoi.
Il faut dire que c'était sur France3.
Dans l'ordre de respectabilité des chaînes, TF1 est bonne dernière.
A peine au-dessous de M6.
A mi-hauteur, je mettrais France2, puis France3 et tout en haut, Arte évidemment.
Ce n'est pas le sujet seul, ici l'affaire Grégory, qui va, ou non, décider de mon envie d'en être spectateur, mais bien la chaîne de diffusion.
Mais en même temps, un tel téléfilm, qu'est ce que ça m'apporte ?
Qu'est ce que ça peut m'apporter ?
Je le regarde et je sais bien que rien de nouveau ne va en sortir.
Ils ne vont pas refaire l'instruction.
Au mieux, c'est juste une histoire de nostalgie.
On se souvient à peu près tous de l'histoire, de l'époque, du contexte. De sa propre vie pendant que les différents journaux se battaient à coups de torchons.
De la grande enquête de terrain.
Ils ont très bien travaillé sur la reconstitution de l'époque dans le téléfilm : les appareils photos argentiques, les téléphones à cadran (peut-être un minitel dans un coin ?), les voitures sans design qu'étaient les 305 Peugeot et même partout, au café, à l'hôtel, dans les maisons, une bande musicale très soignée : Tous les tubes de l'époque y sont.
Jimmy Sommerville, par exemple.
Et si c'est pas de la nostalgie, c'est quoi ?
Du voyeurisme ?
Aujourd'hui, j'ai vu Miss France
devenir Miss Europe et j'ai
appris à écrire "cheval" en chinois.
L'une de ces deux informations
m'a donné un petit moment de bonheur…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

filaplomb 29/10/2006 09:27

Nicolas : un peu de suspense, la suite du téléfilm, ce dimanche ! :=)

nicolas 29/10/2006 08:00

Et la conclusion ?Meurtre ou suicide ?