Jour de fête {et pas de cinéma !]

Publié le par Filaplomb


Image Sylvain Henry pour "Jedessine.com"


Résumé : l'ambiance générale, notamment l'insécurtié qui s'agite.
Citation : «
On ne fait pas dans la dentelle / quand il s'agit de vendre l'Autre Breton»


Puisqu'ils brûlent des bus en banlieue
Le gouvernement,
après l'annonce de son train de mesures pour les quartiers difficiles,
envoie des cars de C.R.S.

Tout de suite, les grands mots.

Une véritable shoah des transports en commun.
Le génocide de la RATP.
La France à feu et à sang.
On envoie la troupe, pensez si c'est grave.

Et les médias qui se battent à coup de superlatif.
On ne fait pas dans la dentelle
quand il s'agit de vendre l'Autre Breton.

Nous voilà repartis pour un tour du côté du tout sécuritaire.
Après le «serrez-vous la ceinture» de ces vingt dernières années
Revoilà le «fermez-la» des années soixante-dix.
De la régression sociale, pour le moins.
Plus loin encore en marche arrière, si l'on veut considérer Madame Parisot, notre mère de tous les Patrons.
X[oh, elle vient de vendre l'entreprise familiale en se faisant des ovaires en or]

Comme un personnage civilement responsable quand elle propose ni plus ni moins que la suppression des horaires de travail.
Pile-poil en 1936.
Pensez à préparer vos pavés, à repeindre vos pancartes.

Vous savez pourquoi on a un taux si bas de syndicalisation en France ?
Parce qu'on a un patronat qui est tout minable.
[Mon expérience personnelle m'amène à un total de 20 patrons différents. D'où je tire ma statistique : 2 bons patrons sur 20. Soit un sur dix. Soit dix pour cent. Encore une preuve de l'existence du Principe de Peter : 90 pour cent de mon panel de patrons sont des crétins incompétents.].

Vivement que tout cela soit fini, qu'on retrouve un gouvernement de gauche, fini le Nicolas Sarkozy au pouvoir et enfin, le retour de Jack Lang à la Culture.
Le Ministre des Fêtes et du Moral du Peuple.
Nouvelle idée : La Fête des Banlieues.
Un jour dans l'année, tout le monde irait se promener dans les banlieues pour en rencontrer les habitants, discuter avec eux. Des repas seraient organisés par des bénévoles pour rassembler et mélanger les cultures autour d'un repas.
C'est sûr, ce serait un tout autre climat.

[Elle était calme et parfois tout autre chose
une impression fugitive, fugace,
comme le reflet d'un poisson d'argent dans l'eau verte du fleuve
Soudain, elle pétillait de beauté…]

Commenter cet article

Eric Mainville 31/10/2006 16:24

D'accord avec toi!Mais il faut réfléchir à cette force du sentiment de peur. Bush a été élu deux fois grâce à cela.

filaplomb 31/10/2006 09:18

Eric : ça n'est que de la peur provoquée, une situation provoquée. Depuis sa première décision, la suppression des îlotiers, Sarkozy cherche à aller vers ce résultat. Je refuse aujourd'hui de réfléchir sur une situation créée de toute pièce.Combien de travailleurs habitent en banlieue ?Combien d'enfants en bonne santé ?Combien de créateurs d'entreprise ?On ne parle plus du tout de la banlieue comme lieu de vie pour des milliers de personnes mais comme un terrain de haine et de chasse, d'affrontement…Ras le bol de commenter cette manipulation.Proportionnellement, la banlieue va bien !Combien de budget pour l'amélioration de l'habitat ?:-)

Eric 31/10/2006 09:07

"Vivement que tout cela soit fini, qu'on retrouve un gouvernement de gauche, fini le Nicolas Sarkozy au pouvoir et enfin, le retour de Jack Lang à la Culture.Le Ministre des Fêtes et du Moral du Peuple.Nouvelle idée : La Fête des Banlieues."Là, on est sur la même longueur d'onde. Ils m'exaspèrent. Il faut les virer, c'est tout!Mais Jack à la cul-culture c'est peut-etre pas la peine! Et puis, cessons de faire de la science fiction. Les problèlmes c'est aujourdh'ui.Il y a un an, on parlait d'émeutes: 500 à 1000 voitures brûlaient chaque nuit. En ce moment c'est combien? 200 ou 300. On dit que c'est calme.Mais ce à quoi il faut être très attentif, c'est à tous ceux, Sarkozy en tête, qui vont jouer sur la politique de la peur.Regarde ce clip anti sarko, trouvé sur ce blog: http://bessat.over-blog.com/article-4367008.htmlJusqu'où sont-ils prêts à aller pour faire peur aux Français "d'en bas"?

chanchan 30/10/2006 23:41

Merci
J'ai encore bien ri en lisant ta prose, surtout tes commentaires politiques !!! hihihi
Cela me repose après les études et marché et les plans de financements prévisionnels  y tutti quanti ... suis sortie à 19H30 de mon entretien avec le boss !!!
bises, bonne semaine
chantal

filaplomb 30/10/2006 20:37

Nicolas : oui, feu de camps autorisé, mais on n'allume pas le barbecue avec la voiture des voisins… :-)