Les commissions {je les rapporte !]

Publié le par Filaplomb


«Le hold-up de la Big-bank» un des albums scénarisé par Georges Chaulet,
le créateur, entre autre, de Fantomette.


Résumé : la réalité de la guerre économique.
Citation : «
La concurrence, ce serait que les Chinois inventent leurs propres avions»

Ça commence à devenir intéressant la campagne électorale.

Nous nous sommes assez vite débarassés des sujets mineurs comme l'insécurité et l'immigration.
Puisque ce sont des conséquence, nous commençons à parler des causes.
L'émigration des entreprises, par exemple.
Pourquoi laissons-nous faire aussi stupidement ?
Par exemple, les sous-traitant d'Airbus, c'est pas des manchots. Ils ont fait leurs preuves. Quoiqu'on en dise, l'A380 leurs doit tout.
Maintenant que quelqu'un a étudié les taux de marge sur le tableur excel® de son ordinateur portable et que ce quelqu'un a décidé qu'il fallait augmenter la rentabilité.
Il est plus que temps de faire pêter les marges dit-il à ses associés.
Maintenant qu'ils ont livré aux chinois les clefs de nos propres usines.
Ils les leur amène en souriant.
Si c'est la guerre économique qui fait rage, pourquoi félicite-on les collabos ?
La concurrence, ce serait que les Chinois inventent leurs propres avions et nous les notres. Qu'ils commencent par faire de la recherche, du développement, de la formation à haut niveau technologique.
Au lieu de quoi, nous regardons le balai incessant des traîtres officiels.
Ceux qu'on invitent à l'inauguration de la nouvel usine, là-bas, fruit de l'amitié millénaire entre nos deux pays.
Ceux qui sont sur la photo.
Ceux qui touchent les commissions.
L'argent des commissions.
Celui qui manque à partir du 15 du mois.

Une solution ?
La nationalisation.
L'Etat rachète le capital de l'entreprise  prévue pour la délocalisation et conserve ainsi les emplois.
Les pièces fabriquées continuent à rapporter de l'argent (ces fabricants ne sont pas devenus incompétents et la boîte est rentable, n'est ce pas ?) et au bilan final, ça coûte moins cher à la communauté que de fermer l'usine pour mettre tout le monde au chômage.
Puisqu'on aime le travail, la valeur du travail, dans les discours des candidats, l'État peut bien défendre l'emploi, non ?

J'installe la nouvelle version de MSN pour Mac.
Rien de bien nouveau, toujours pas accès aux conversations filmées
[nan, mais chez Microsoft, ils ne comprennent pas un Macintosh, ou quoi ?]
mais par contre, le changement d'icone prend maintenant
trois plombes [3 minutes et 20 secondes, je suis précis].
Pour un progrès, c'est un progrès.
C'est comme la toute dernière version de Photoshop
que j'avais piratée achetée, c'est magnifique
mais c'est une telle usine à gaz, j'ai l'impression
d'être revenu sur mon vieux Mac II fx (pour les puristes, en 1989).
Je pensais que la technologie, c'était pour simplifier la vie.

Commenter cet article

nicolas 18/11/2006 07:26

Ne parle pas de reprendre, ça fait gauchiste primaire ! Parle de redistribuer...

filaplomb 18/11/2006 01:14

Et pourtant, Nicolas, il me semble que le défi politique de ces 10 ans à venir est de répondre à cette question : comment redistribuer les dégâts de la mondialisation.Ma logique de gauche : reprendre à ceux qui s'enrichissent avec la mondialisation.Je suis très basique comme gars !:-)

nicolas 17/11/2006 15:35

Sur le hold up mondial on n'est peut-être d'accord. Mais je n'ai pas trouvé le moyen de lutter contre la mondialisation.
Sur le financement des ASSEDIC, tu as probablement raison sur la forme. Mais qui dit nationalisation dit "rachat" de l'entreprise par l'état, ce qui coûte des sous...
Ce que je voulais dire, c'est que ça n'empêchera pas la maison mère, EADS, de s'approvisionner en chine... Donc nos gugusses travailleraient pour rien. Ou juste pour s'occuper pendant qu'ils touchent des ASSEDIC.
Les nationalisations ne sont pas une bonne solution contre la mondialisation (bien au contraire !), ni contre le vrai problème, à mon avis, la redistribution.
Putain ! Un nouveau commentaire sérieux.

filaplomb 17/11/2006 13:38

Nicolas : Ouah ça fait deux commentaires sérieux !Pour la nationalisation, je te signale qu'actuellement tu finances l'Assedic qui indemnise les ouvriers chômeurs du fait des délocalisations. Ce que je propose c'est tout simplement de continuer à les faire travailler, ça permet de tirer un peu d'argent de leur activité.Enfin, je soulignais surtout qu'en fait de "guerre économique", on asiste surtout à un gigantesque hold-up mondial. (pour moi c'était le coeur de l'article, mais bon…).:-)

nicolas 17/11/2006 10:02

Tiens ! Je vais mettre un commentaire sérieux sur ce blog.
Le cas d\\\'EADS est un cas à part, à cause de mauvais choix qui ont abouti à construire l\\\'A380 dans différents pays du monde... Des bêtes querelles politiques entre dirigeants qui voulaient savoir qui avait la plus grosse.
Les conditions de construction de l\\\'A380 et son montage final à Toulouse sont ridicules...
Tout le reste (le cirque de Villepin, les trucs sur les sous-traitants) n\\\'est qu\\\'un bordel de communication pour tout remettre en cause sans avouer les torts...
Quant à la nationalisation, ça n\\\'est pas si simple... Ca équivaut à ce que nos impots partent engraisser les poches des patrons en question pour leur permettre de construire une usine ailleurs...