Plaisir d'offrir {joie de recevoir !]

Publié le par Filaplomb



La chatte de Barbie™ s'appelle Serafina. Elle est vendue avec de nombreux accessoires.



Résumé : les subterfuges pour un Noël sans déception.
Citation : «Les enfants ont quand même beaucoup d'imagination et de confiance.»



Les enfants ont quand même beaucoup d'imagination et de confiance.
Voilà que les parents racontent l'histoire du gros bonhomme rouge et blanc qui passe son temps à évaluer la gentillesse de leur comportement de môme toute l'année. Le même qui vit parmi l'hiver, les rennes et les lutins, sans l'ombre d'une épouse à des kilomètres de banquise à la ronde. Celui qui n'a qu'un CDD de coursier-livreur-de-jouets une nuit par an. Mais le monopôle sur la distribution mondiale.
Celui dont les conditions de travail échappe à toute réglementation. Descendre par la cheminée demande, pour le moins, la mise en place de quelques règles de prudence. Idem pour ce traîneau qui n'a même pas de ceinture de sécurité…

Comment font-ils pour être aussi naïfs ?

Ne voient-ils pas les hypermarchés aux rayons débordants de produits made-in-China : voitures, consoles de jeux et autres divertissements.
Les ballons, les jeux d'échecs, les grues, les dînettes, les animaux de la ferme et la ferme elle-même, les guitares, les claviers, les crayons de couleurs, les voitures radiocommandées, les poupons, les baigneurs, les tableaux noirs, les alphabets de toute forme, les cubes, les puzzles, le camion des pompiers avec sa grande échelle qui se déploie vraiment, la belle boutique de marchande, les patins à roulettes, les panoplies de Batman, les robes de Princesse qui brillent quand on tourne doucement dans la lumière…

Les rayons pleins la gueule de produits manufacturés.
Sans parler des guirlandes et des sapins acryliques.

Et les poupées, vous avez vu les poupées ?

La Barbie™ aux proportions irréelles mais parfaites. L'archétype de la féminité rayonnante.
Avec son Ken™ en homme idéal, séduisant mais gentil.
Et tous ces vêtements qu'on peut leur offrir à chacun.
Des jeans, des petits hauts très top, des chaussures à talon haut, des chemises, des tenues de soirée pour briller dans les cocktails imaginaires.
Et quand on les habille, quand leur ote leurs costumes, ce vide de la chair.
Ken™ n'a pas de pénis, Barbie™ n'a pas de vulve. Même pas l'ombre d'un système pileux à canaliser un peu chaque jour. Pas de sexualité pour le couple modèle, pas de guili-guili à l'arrière des voitures roses, pas d'ébats dans les carosses, pas de zizi pour s'amuser, pas de zézette à zyeuter.

Comment font-ils pour être aussi naïfs ?

Commenter cet article

marie 07/02/2007 10:26

Appelle moi marie ou mary comme tu veux au plus simple pour toi....
baisse pas les bras pour barbie depuis son divorce elle est peut être devenue une femme libérée qui se doit d'avoir un amant parce que c'est tendance dans les magazines....
Marie

filaplomb 06/02/2007 19:21

JeVeuxEtreMoi (je vais bientôt compacter ton pseudo, il est trop long à taper ! Genre : JVEM !) : Merci pour le lien.C'est dommage que je l'apprenne aussi tard, je pouvais peut-être la séduire la Barbie™.Un fantasme personnel, pardon… :-)C'est bizarre de proposer ce divorce pour relancer les ventes. Méchamment bizarre.:-)PNM :Petit Nouveau Mari !

jeveuxetremoi 06/02/2007 15:08

Pour ta gouverne il me semble que Ken & barbie ont divorcés. Elle l'aurait quitté pour un surfeur australien cette salope !!!!
http://largeur.com/expArt.asp?artID=1673
 

isa 26/12/2006 16:18

intéressant cet articleà la maison c'est mon fils qui a le plus joué à la poupée barbiedois-je m'inquiéter Docteur?les filles ,elles ,ne savaient pas quoi en fairesi juste leur mettre de belles robes de princesseet puis bastaet elle n'aimaient pas les blondes!!!(véridique)quant à Noël je te prosose de lire un livre du Bruno Betelheim :"comment être des parents acceptables "son point de vue est très intéressant sur ce sujet comme sur bien d'aitres

Blanche 22/11/2006 22:11

Parce que ce sont des enfants, tout simplement. Heureusement qu'ils ne raisonnent pas comme nous. Il faut leur laisser cette fraicheur.