Vu d'en bas {le ciel !]

Publié le par Filaplomb


Photo de Fabrice Cahez



Pas de résumé, pas de citation. Ce soir, littérature (ne zappez pas, je parle politique en "mot de la fin")

XQuand vous êtes dépressifs, vous passez la moitié du temps à pleurer, l'autre moitié à vous consoler au mieux.
XVous n'avez absolument pas l'occasion d'apercevoir l'ombre de la dépression penchée sur sa victime.
X[Je vois une image en noir et blanc extraite, je suppose, de Nosferatu ou de M. Le Maudit.]
XC'est comme si vous tombiez constamment dans un large tube sauf que vous ne tombez pas du tout mais qu'il n'y a quand même rien à portée de main après quoi s'accrocher.
XPerdre pied.
XSe noyer.
XS'enfoncer.
XLa dépression est un mouvement dans le langage.
XLa fixité même dans le vécu.
XQuelque chose entre le silence de la ouate et la léthargie de l'hiver.
XQuand vous êtes dépressifs, plus rien ne bouge. Plus rien ne pourra jamais bouger.
XTout vous semble d'une immobilité d'avant l'invention des horloges.
XDes rendez-vous. Des activités.
XD'avant l'invention de la vie.
XParce que quand vous êtes dépressifs, vous voyez bien où est la vie.
XVers où est la lumière.
XLe haut du puit au fond duquel vous pataugez.
XVous macérez.
XFaut croire que vous aimez un peu ça quand même.
XVoyez comme vous baignez dans votre vieux jus, vos vieilles larmes, vos vieilles rancœurs.
XQuand vous pourriez décider vous-mêmes de passer à autre chose.
XDécider, voilà bien tout le problème.
XÇa demande de trancher, de couper des ponts, fermer des portes.
XUne certaine energie dans la métaphore.
XAbandonner ce qui vous pèse.
XCe qui vous altère.
XCe qui vous fait pesant dans la gadoue.
XAlors que vous êtes faits, c'est clair, pour dépasser les altitudes.
XSurpasser les sommets.
XPour laisser au vent des hauts-plateaux, le soin de vous lisser le plumage.
XVous êtes faits pour remonter…
X
X[Je prends les devants pour les commentaires : je ne suis pas dépressif].


Nicolas Sarkozy, dans les médias, est passé
de «populaire» à sécurita!re, voire à dangereux.
Pendant ce temps-là, Ségolène Royal a muté
de «populiste» à légitime. Comme quoi, d'ici l'élection,
les médias ont encore le temps de dire tout un tas
d'autres bêtises. C'est bon pour l'audience, Coco !

Commenter cet article

filaplomb 24/11/2006 09:27

Nicolas : mais nan ! Je parle du discours médiatique. Soudain N.S. n'est plus aussi magique…Blanche : oui, je suis passé dans les parages à quelques occasions et j'ai aussi assisté à quelques naufrages des autres…Mais je dis surtout : pas de soucis, on remonte !

Blanche 24/11/2006 07:24

Tu connais quand même bien la dépression, du moins d'un point de vue litttéraire, ça en donne une vision presque romantique. Je précise, je ne suis pas dépressive non plus, mais en lisant mon blog, on pouvait s'en douter.

nicolas 23/11/2006 22:15

Tu veux  dire par là qu'il faut que je vote pour Sarko pour qu'il devienne légitime ? J'ai pas trop envie.