Le Saint-Père (il est élu !)

Publié le par Filaplomb


Photos : Le Figaro

Résumé :
Benoît XVI en Turquie et Nicolas Ier chez Arlette Chabot
Citation : «
si j'imagine Nicolas Sarkozy cintré dans son petit costume blanc, tout de suite, ça fait mafieux»

Benoît XVI est arrivé en Turquie et on a pu remarquer qu'il avait changé la garde-robe.

Pape, ce n'est pas comme quand tu as une dizaine d'années, que tu entres au collège et que tu dois aller avec tes parents dans des magasins étranges pour acheter ta première blouse.
Non, saint-père, le costume est fourni.
J'imagine qu'il doit bien être consulté, le néo-pontife, pour donner quelques indications aux tailleurs et à toutes les petites mains du Vatican : un peu de frou-frou ici, des falbalas par là, et oui de la ganse, partout de la ganse.
Et voilà, notre Benoît qui descend de l'avion, lentement, montrant à tous un des éléments de sa toute nouvelle garde-robe. Il sourit à la foule, agite la main, tout de blanc vêtu, on croirait qu'il fait sa Ségolène.
Comme c'est «grave la mode» (oui, car je pratique aussi le langage de la rue), chez Arlette Chabot, je m'attendais à LE voir débarquer tout en blanc, LUI aussi.
C'est bizarre, si j'imagine Nicolas Sarkozy cintré dans son petit costume blanc, tout de suite, ça fait mafieux.
Rien de spécial à en dire. Même le slogan de campagne, c'est tellement insignifiant. De la parodie de tout. Il me déçoit, pour tout dire. Je pensais à une communication brillante, un truc à l'américaine avec des petits drapeaux aux fenêtres et des clameurs de la foule. Au lieu de cela, j'ai un petit ministre ambitieux qui veut plus de pouvoir parce que ses copains n'ont pas été assez sympas pour lui les laisser les clés du camion.
Revenons à Benoît XVI et sa communication.
Quand il a repris le job, il s'est rendu compte que, maintenant, quand on parle de religion, on dit musulman, puis juif et parfois un peu de boudisme quand Richard Gere sort un film. Mais pas catholique. Le Catholicisme a été dissout dans la démocratie. Alors, il repart au boulot pour conquérir le marché. Il lit les vieux textes de quand on était fâché à mort, il ressort la messe en latin. Si vous ne comprenez pas, ça fait plus sacré. Il fait du positionnement stratégique. Au plus on remettra le mot religion au fronton de son église, au moins la part d'audience consacrée aux religions sera occupée par la concurrence. Il n'a pas tort.

Dans les religions monothéistes,
les hommes cessent de se raser,
voire de se couper les cheveux.
Dans la religion boudiste,
pourtant plus proche du concept de nature,
au contraire, les bonzes se rasent
tout ce qui dépasse. Etrange, non ?

(la blague à laquelle vous avez échappé :
«les bonzes hommes se rasent»)

Commenter cet article

filaplomb 02/12/2006 19:48

Bon, z'arrêtez maintenant ?Ça fait un bout d'heure que ça dure, en effet !Aah le culte des mots…:-)

nicolas 02/12/2006 19:19

Ce matin, j\\\'ai coulé un bonze sans boudher mon plaisir.
Pardon.

Cat 02/12/2006 16:51

 Tant pis,je me lance:"les natu'istes b'onzent nus sans boudher sous les cocotiers",proverbe Antillais

filaplomb 02/12/2006 15:21

Eric : j'ai dit qu'il était intolérant ? Je ne crois pas (et puis j'ai la flemme de me relire alors on va dire que je ne l'ai pas dit, d'accord ?). J'évoque sa "fermeté", plutôt. Il replace le catholicisme dans les religions.C'est pas sot !:-)

Eric Mainville 02/12/2006 13:34

"Il fait du positionnement stratégique. Au plus on remettra le mot religion au fronton de son église, au moins la part d'audience consacrée aux religions sera occupée par la concurrence. Il n'a pas tort."Oui, de son point de vue. S'il était d'accord avec Conh Bendit, il y aurait un problème.D'ailleurs, les Verts, depuis qu'ils ont édulcoré leur message ils font 2%.Mais il ne faut pas confondre et violence; positionnement stratégique et intolérance. Ce pape, qui n'est pas très "sympa" (c'est voulu?), est tout de même un homme d'ouverture et de rencontres.