Mise en abyme (perspective d'écriture !)

Publié le par Filaplomb

La mise en abyme ne fait pas le moine.

On essaie un jeu, juste comme ça.

Je vais vous raconter comment j'écris un article.
Si vous vous en foutez, si l'envers du décor vous indiffère, laissez cet article de côté, il ne vous plaira pas.

C'est à cause de cette question que je me pose souvent :
les blogueurs, à quel moment ils écrivent et comment ils écrivent ?

J'en avais discuté un peu avec Sinzîana inoubliable provocatrice de «l'art de la chute de la chatte en rut» [blog suicidé par l'auteure ce qui est intéressant en ces temps de Staracadémisation galopante chez les internautes].
Elle, par exemple, elle avait quelques textes d'avance et elle choisissait de terminer celui-ci ou celui-là.

Moi, je sais de quoi je veux parler mais je cherche toujours à arriver au sujet principal (et souvent important) comme par surprise.
On nage un peu, on barbotte, on éclabousse et on fait le petit chien pour, enfin, finir par aller voir au fond.

Par exemple, l'idée sur l'Europe à quinze où j'ai choisi d'inventer un personnage qui n'aime pas courir et qui vous raconte ça, son adolescence, pour arriver au cœur de l'article, cette idée d'une Europe en progrès constant et démocratiquement suivie.

(Je dis «personnage» parce que, même si en ce cas, tout est vrai, je suis libre d'inventer ma biographie : c'est moi l'auteur ! Ce n'est pas parce que je dis «je» que tout est vrai).

Donc, avec cette mise en abyme, je réponds à une question qu'on ne me pose pas mais que je me pose pour les autres blogueurs !

Aujourd'hui, je vais parler de Bayrou par le biais des langues régionales, puis de l'Europe.
C'est ce que je suppose en commençant (dans deux minutes) cet article.

J'ai regardé, par hasard, «C'est dans l'air» et j'ai écouté volontairement sur France Inter ce soir (bon, j'ai quand même coupé pour les Guignols, je l'avoue ou il était aussi le sujet principal).

J'ai donc noté sur un bout de papier, des mots, qui sont des repères, des points de passage obligatoire pour cet article :
Roland Cayrol "Pov' Bayrou"
Pyrénées (image ?)
Béarn
Bayrou
Langues régionales
Esperanto
Europe
Bayrou

Télévision
Radio
Fils d'agriculteur
Français (définition)
Gaullien.

Voilà, c'était ma mise en abîme, maintenant, le vrai article en scène, voir ci-dessous.

«Mise en abyme» avec un y comme sa racine grecque
est une pure création d'André Gide.

- Dites-donc ! En plus on apprend des trucs, c'est bien ce blog !

Commenter cet article

filaplomb 06/12/2006 13:50

La douce mais vive lumière de M'âme Sînziana vient de tomber sur ce blog !Bin oui, Sînziana, tu es un peu célèbre ! Tu es surtout une des rares avec qui j'ai parlé de méthode de travail pour les blogs !En fait c'est l'inverse : Je cite Gide et Bayrou en référence à toi ![J'en fais pas un peu trop, là ? :-) ]Code : AEE

S. 06/12/2006 11:56

Moi, en vrai, je piquais tous mes textes dans un bouquin.Quand j'ai eu fini le bouquin j'ai arrêté.Mais alors putain je suis célèbre!On me cite dans des articles!!On me cite à côté de Gide!!!!!Et de Bayrou, aussi.Bises

filaplomb 05/12/2006 20:13

Isa : il faut que je dise à Eric que moi aussi, je deviens influent. Bientôt Le Monde lui-même me citera dans ses petits papiers…mais je m'égare. Merci Isa, j'adore les compliments !:-)

isa 05/12/2006 19:20

c'est rien que des mots...mais quels mots!tombée par hasard sur votre blogcela fait quelques soirs que je déguste tous vos articlesquel régal...je pense revenir souvent savourer vos bons mots

filaplomb 05/12/2006 18:28

Cat : l'info vient encore du Dictionnaire historique de la langue française, de ce bon Alain Rey. Sans précision d'oeuvre, désolé !Il me semble que tout le travail de Gide est justement sur cette distance entre l'auteur et son texte.Mais je ne suis pas spécialiste du sujet ! :-))