En bref (les titres de l'actu !)

Publié le par Filaplomb

Monsieur Agnelet a été innocenté.
Evidemment, il se serait appelé Monsieur Dindon de Lafarce, j'aurais compris qu'il soit inculpé du meurtre.
Mais Monsieur Agnelet, avec un nom pareil, il est blanc comme neige.

Ça m'a toujours fait rire les collusions de nom.

Le type qui s'occupait de chasser les juifs d'europe et leurs enfants s'appelait Barbie. Les lyonnais n'ont pas aimé l'humour nazi.

EdF ouvre une tranche de centrale thermique. Vous savez ce sont ces centrales à l'ancienne, celles qui brulent des matières fossiles pour dégager de l'énergie et de la fumée. Et EdF choisit Porcheville.

Ils le font exprès !

Sinon, ils ont retrouvé Bruno Mégret qu'on croyait parti se noyer en bateau mais finalement, non.
Politiquement, il est aussi mort que les os du Docteur Godard, mais ça fait toujours bien la photo de famille souriante.

Plus tard, sur France.3, il y avait un reportage sur les santons fabriqués à la mains dans l'arrière pays marseillais.
Dès que les journaux télévisés attaquent leur partie magazine à la sauce Jean-Pierre Pernaud, je coupe le son.
Je vois qu'ils interviouvent le Recteur de la Basilique Notre-Dame de la Garde (traduction pour les non-parisiens : la BonneuMère !).
Je m'étonne que le service public en profite toujours pour nous faire du cliché religieux.
_La religion, c'est de la merde, dis-je, un peu éloquent
_Et pourtant, Recteur, ça n'a rien à voir avec rectum, me répond Jean-Luc qui est parfois très drôle, bien qu'un peu vulgaire.

Pour revenir sur le libéralisme et son cadre juridique, il est évident qu'un système de cet ordre garderait quelques lois protégeant la notion de propriété privée et bien entendu une police armée.
Mais la base même, la philosophie, c'est de libérer l'individu et sa force créatrice. Il est donc logique de supprimer toute loi s'y opposant.
La notion même de «code du travail», par exemple, ne peut exister puisqu'il limite par la loi la liberté individuelle de contracter.
(on sait bien, pourtant, que ce code est l'effort collectif pour rééquilibrer le rapport de force entre le possédant et le travailleur).
D'autre part, il existe une vision dans le libéralisme qui est celle de la concurrence. Chaque homme a des intérêts différents. Et chaque homme doit donc se battre pour ses propres intérêts avant de défendre le bien commun. Comment dans ce cadre de pensée, pourrait-on promulguer une loi pour tous ? C'est exactement ce qui se passe avec Johnny Halliday. Le Pen est même venu au secours du rocker-à-lunettes en annonçant qu'en cas d'élection de sa personne (déconnez pas les gens !), les impôts seraient plafonnés à 20% des revenus.

Tout va mal pour Georges Bush :
après avoir annoncé la mise en place
du nucléaire civil chez eux aussi,
voilà maintenant que l'Arabie Saoudite
boude les Etats-Unis. A surveiller…

Commenter cet article

filaplomb 22/12/2006 20:22

CedricA : chez nous tu as deux tendances l\\\'une libérale qui souhaite s\\\'occupe moins des affaires (le Marché étant censé s\\\'auto-réguler) et l\\\'autre qui au contraire désire un encadrement par l\\\'Etat.Evidemment, tout comme Arlette si elle était élue n\\\'étriperait pas de patrons, les élus de chez nous sont obligés de respecter tout le monde et ils n\\\'agissent que progrssivement.Mais, avec le recul, par exemple les cinq dernières années de gouvernement, tu vois bien quel est le but de la politique au pouvoir.C\\\'est toujours la sociale démocratie, mais l\\\'objectif final n\\\'est pas le même. Mais vraiment pas du tout !Tout le monde est d\\\'accord pour la libre entreprise ? Tu en es sûr ?:-)))

Cat 22/12/2006 13:51

CedricA: Etonnante,cette loi de Godwin..je me demande si elle ne pourrait pas s'appliquer aussi avec "dieu"??

CedricA 22/12/2006 12:57

@Cat, La Girafe & co : On est encore loins des point Godwin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin), donc il reste de la place pour le délire :-D@ Filaplomb : Pour revenir au libéralisme, l'article de wikipédia est très instructif, je comprend mieux ta position vis à vis du libéralisme. En fait c'est une question de définition et je ne répondais pas avec le bon terme hier.Le model français est loin d'être libéral, et plus généralement le modèle européen. Quel est donc la dénomination de notre modèle de société où la liberté est bornée par l'état ?Car si on regarde un peu, du PS à l'UMP, tout le monde est d'accord pour favoriser la libre entreprise et tout le monde parle de pouvoir d'achat pour relancer l'économie, c'est juste au niveau des bornes et des règles que ça change.

Cat 21/12/2006 18:10

:-))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))
notre Filou se triture l'esprit pendant des heures chaque jour pour nous écrire de belles choses,pour notre bon plaisir,et voilà,ça dégenere toujours en fin de commentaires...la pensée féminine,ça peut saper le moral,à force;-)))))))

La girafe 21/12/2006 18:08

:-(