L'immobilier (ça monte !)

Publié le par Filaplomb


Jean Rochefort en Don Quichotte
(pour le film de l'excellent Gillian qui ne s'est pas tourné…)


Résumé : les sdf, encore !
Citation : «
Ils devraient se méfier ces deux-là. Tant qu'ils ne sont pas cinq cent en arrivant au port».


Elle a de la chance Madame Legrand.

Quand elle a trouvé son mari, elle est tombée sur Don Quichotte.
Alors que la plupart des femmes épousent des mules.
Enfin, si on les écoute.

[Mais peut-être qu'après vingt quatre ans, les Don Quichotte sont des Sancho Panza]

En tout cas, les fils de Madame Legrand, ils sont de plus en plus écoutés.
C'est eux les enfants de Don Quichotte.
[On doit pouvoir écrire aussi «ce sont eux» mais il y a polémique].
Augustin et Jean-Baptiste Legrand.
Apparemment, ils viennent d'Orléans.

Je n'en sais pas plus mais ça ne m'étonnerait pas qu'une certaine presse soit déjà en train de fouiller les archives.
Augustin, le grand maigre, dis-moi, il n'a pas un peu goûté aux produits illicites dans sa jeunesse ?
Ils devraient se méfier ces deux-là. Tant qu'ils ne sont pas cinq cent en arrivant au port…


Moi, si je devenais pouilleux.
Pauvre de chez pauvre.
En bref : SdF

[C'est plus court, ça fait moins mal dans les infos]

Je me connais,
Je serais un paumé à goût de luxe
Un aristo du fond de la mouise
Je me ferais la belle vie à l'intérieur de la misère :
Un carton neuf chaque soir
Du papier propre pour me torcher
Et les poubelles des beaux quartiers pour faire ripaille

[_Les vieux riches ont de beaux restes
   me dit Suzie qui s'y connait en bourgeoisie]

Les enfants de Madame Legrand demandent l'application de la constitution.
Ni plus, ni moins.
Notre constitution à nous.

Mais ils donnent aussi des infos qu'on n'avait pas.
(enfin, moi je ne les avais pas) :
Le nombre de clochards volontaires est estimé à six pour cent.
Et les SdF salariés à trente pour cent.

Actuellement, la France laisserait dormir
régulièrement dehors cent mille personnes

[Je n'ai même pas besoin de faire du TF1 et de mettre des femmes et des enfants à l'image].

D'après Médecin du Monde, on dépense aujourd'hui quarante-cinq euros par jour et par personne pour les secourir.
Et quarante-cinq autres euros demain.

Mais, puisque cet argent existe, pourquoi on ne les loge pas ?
Les hommes naissent libres et égaux en toit, non ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nicolas 28/12/2006 16:03

Je n'ai jamais dit ça ! Ah ? Si ? Bon d'accord. 72Z

filaplomb 28/12/2006 15:00

Nicolas : tu voudrais dire que le marché de l'emploi est volontairement tenu dans cet Etat pour faire perdre les travailleurs ?Rhô, aucun homme politique honnête n'accepterait cela !(des fois on se demande qui nous gouverne…)3KE : ça fait beaucoup, quand meme !

nicolas 28/12/2006 14:54

Ne va jusqu'à soupçonner des magouilles dans les lois fiscales... C'est juste un principe de base : le malheur des uns fait le bonheur des riches. Tiens ! Un exemple : tu ne crois pas que c'est bien d'entretenir un taux de chômage à 10%. Comme ça les employés ferment leur gueule de peur d'être licenciés et de demandent pas d'augmentation.
J'allais oublié : 9K5

filaplomb 28/12/2006 14:23

Nicolas : si je comprend bien cette pseudo loi de l'offre et la demande connait ici une exception.Il y a des logements vides, des locataires solvables mais ca ne marche pas…Y aurait-il eu magouille dans les loi fiscales pour transformer l'immobilier en placement et plus en achat de locaux pour loger des gens ?Je me demande, je me demande.Je soupçonne quelque chose de cet ordre !!!:-)))

nicolas 28/12/2006 11:50

Heu... Laisser des appartements vides, volontairement, permet de réduire l'offre et donc d'augmenter les prix.
Ce n'est pas une belle explication ça ?
T'en veux une autre, plus de droite, que tout le monde ait la parole ? Quand un proprio a un appart vide, ce n'est pas toujours rentable de louer immédiatement. S'il le fait, il s'empêche, éventuellement pendant longtemps de substantielles augmentations de loyer. Il est susceptible d'avoir des ennuis avec les locataires... Et le loyer est imposable, jusqu'à 60% je crois, ce qui peut limiter l'intérêt de louer.
C'était une autre explication... Qui n'apporte aucune solution.
Une dernière ?
Un appartement loué est souvent difficile à vendre. Quand il y a une hausse de 10% de l'immobilier par an, acheter dans la pierre n'est pas un mauvais placement... Et louer n'est qu'un emmerdement.
 
X7E : je me fatigue à faire une belle réponse, et les lettres ne sont même pas à la hauteur.