Les femmes (je vous aîîîîiiime !)

Publié le par Filaplomb

Les femmes
[petite chanson sans prétention]


_L'autre, y nous fait son Julien Clerc, feeeeemmmes, je vous aiiiiiiiime…



Les femmes dans les vitrines

Les femmes qui jouent du tambourin
D'autres qui brillent comme des sardines
A chaque fois qu'elles se maquillent
Pour simplement prendre le train

Les femmes dans les usines
Usées de gestes et d'habitudes
Les femmes-pages des magazines
Au-delà de ce qu'on imagine
Être l'ultime féminitude

Les femmes au ventre vide
Sans avoir sauté de repas
Le visage mort, tordu, livide
Les larmes diluées d'acide
Pour un qui ne viendra pas


Pas une n'est fée ni à faire
Chacune à sa manière
Mais toutes sous la bannière
De la féminité
Sans cesse réinventée


Les femmes mariées, déjà maman
Qui séduisent soudain avec bonheur
Maintenant qu'assez grands les enfants
La sage épouse prend un amant
Et redécouvre son cœur

Les femmes qui aiment les objets
Comme s'ils étaient elles-mêmes
Les couleurs seraient mes sujets
Et l'amour quelque chose que j'ai
En moi et qu'il faudrait qu'on aime

Les femmes qui sont anatomiques
Aux trop parfait attirail
Sans silicone ou wonderbrique
Les femmes qui sont plus onyriques
Que la plus rare des victuailles


Pas une n'est fée ni à faire
Chacune à sa manière
Mais toutes sous la banière
De la féminité
Sans cesse réinventée


Les femmes qui sont sceptiques
Qui ne savent pas se décider
Les femmes qui vous l'expliquent
L'écoute, leur est magique
Les femmes que vous aidez

Les femmes aux nuques blanches
Comme des éclaircies
Les femmes qui sur les planches
D'un seul mot vous déclenche
Une léger instant d'asphyxie

Les femmes aussi qu'on baise
A chaque fois qu'elles veulent
Qui nous remue la braise
Les femmes qui nous apaise
Notre peur d'être seul


Pas une n'est fée ni à faire
Chacune à sa manière
Mais toutes sous la banière
De la féminité
Vécue à nos côtés

Message privé :
Tom, si tu lis ça, c'est une chanson !

A toi de jouer si ça te parle !
(Tom est musicien et il veut
peut-être qu'on travaille ensemble.
Visiblement, ça m'inspire !!!)



[Strophes spéciales pour Nicolas
qui lit même la pohèzie, je l'en remercie !


Les femmes aux seins mirobolants
Qui nous débordent des doigts
Ou qui nous laissent les bras ballants
Les femmes au cul tout blanc
Que même dans l'noir on l'voit

Les femmes avec les reins offerts
Qui apprécient d'être prises
D'être baisées par derrière
Afin que leur soit offert
Tout mon plaisir et sa surprise].

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eve 01/02/2007 22:59

je trouve que les deux strophes pour Nicolas auraient eu leur place dans ton blog rose

filaplomb 12/01/2007 00:01

Eric : bin et François Bayrou ? Na plus ? :-)

Nicolas J 11/01/2007 13:58

Eric,
C'est 3 lettres qu'il faut. Moi par exemple, j'ai JGF. Je vois bien ce qu'on pourrait en faire, mais c'est confidentiel.

Eric 11/01/2007 12:10

Allez, un clip plutôt classieux, ça s\\\'impose... J\\\'ai trouvé ça ce matin en allant chez Birenbaum, puis Zéro, puis son frère (de Koch), puis cette charmante jeune femme:http://www.youtube.com/watch?v=gJlSTHOX4WU

Eric 11/01/2007 12:07

Après ça moi je vote pour une femme, n'importe laquelle, mais pas Arlette tout de même!!!