C.E. (c'est nous !)

Publié le par Filaplomb

Je ne comprends pas comment nos dirigeants, après avoir posé, du bout doré à l'or fin de leur joli stylo, le point final au projet de constitution européenne, ont pu imaginer le proposer au vote à travers toute l'Europe, sans jamais concevoir qu'un seul des 25 pays en présence pourrait le rejeter.
C'est un référendum ou une acclamation qu'ils nous proposaient ?

Si on pose la question au peuple : approuvez-vous patati-patata et que l'on fournit en plus deux bulletins, l'un marqué OUI et l'autre NON, il faut s'attendre à ce qu'en réponse, quelques uns, pour des raisons qui sont exactement leur liberté de citoyen, choisissent de ne pas être en accord.

Je ne comprends pas plus aujourd'hui pourquoi les dirigeants européens font mine d'ignorer la réponse du peuple français. Ils agissent exactement comme si le choix était de voter ce texte ou de quitter la communauté européenne. Ils dramatisent à outrance, organisent des dîners en ville entre oui-ouiste (notons que la plupart de ces approbateurs zélés ont oublié de demander l'avis direct des électeurs, ce qui est assez pratique pour faire le malin)
comme s'ils avaient eux-mêmes le choix de se passer de nous.

Et à trois mois du premier tour de notre élection présidentielle, je trouve cette question de la construction de notre europe, formidablement absente des débats.

Parce que c'est bien beau de nous parler de la valeur travail, de la suprématie de l'économie, du droit pour les plus riches de garder pour eux seuls leur fortune excédentaire, d'immigration choisie (bientôt, l'immigration élue ?) et de répondre à toute sorte de questions mais cela n'a aucun sens si on ne nous dit pas dans quelle europe tout cela sera réalisé.

Alors, on en fait quoi maintenant de ce truc européen libéral ?

Commenter cet article

filaplomb 10/02/2007 01:08

MimyLaSouris : la démocratie directe existe aussi. En Suisse, par exemple. Sincèrement, j'en ai un peu assez que, chaque fois qu'il s'agit de demander son avis au peuple on parle de démagogie.Si on fait comme Sarko en employant des réflexes de peur et de racisme pour flatter l'électeur et obtenir ses voix, là on est démago.Mais bon sang, demander au peuple ce qu'il pense, c'est juste démocratique (et direct) mais surtout pas démago !En quoi c'est démago qu'un peuple s'autodétermine, je ne comprend pas cela.Je ne dis pas ca contre toi, Mimy, mais c'est en général ce concept de soi disant populisme qui me saoule.Alors quoi ? Faire monter à Paris les problème du peuple par des cahiers de doléance en 1787, c'était démagogique ?:-)46L : 46 litres ?

mimylasouris 09/02/2007 21:03

L'Europe c'est un de ces bazars ! Ca apparaît dans toute sa splendeur quand on commence à apprendre les dates d'entrées, les zones de l'espace Shengen, de l'Euro et autres joyeusetés qui ne se recoupent pas ; et ça se confirme quand on étudie en Allemand ce que pense Angela Merkels de tout ce folklore.Je ne suis pas bien sûr de la position à adopter face à tout cela. Et juste... si consulter le peuple me semble important sur un tel sujet, il ne faut pas oublier que le référendum était à l'origine une mesure démagogique de Napoléon premier et que la stricte représentation du peuple par ceux qu'il a élu est une conception qui se défend aussi.

filaplomb 07/02/2007 11:03

Fransoit : oui, tu as raison, NS n'a qu'une vison de boutiquiers et de corporatismes. Je trouve que c'est moins vrai chez SR.Pour les autres, je détaillerais peut-être un jour, Bayrou étant un joujou pour journalistes bobo, a mon sens…Pour le SRAS, fais gaffe quand meme !C'est comment Hong Kong ? (oh ces gens qui ont la chance de voyager dans le grand monde, je les envie…).QYZ : fatche, la difficulté est grande ce matin !

franssoit 07/02/2007 10:57

Tu aurais pu étendre ton billet et dire que dans cette campagne, il n'y a pas de politique.Un ramassis de conneries et de bidouilles de chiffres et de statistiques.Aucune vision, et pas seulement sur l'Europe.SAS : vu de Hong Kong, bien content que ce soit pas SRAS. On fait le fier, mais j'aime pas trop quand ça tousse autour de moi...

Nicolas J 06/02/2007 23:05

Non ! Faut être sérieux ! Tu nous racontes avec justesse (ce que je salue avec un bravo) que des pays de l'Europe essaient de relancer la machin sans nous (alors qu'on doit être le deuxième pays en terme de population, et surtout le plus gros à avoir fait un référendum) et que les candidats à la présidentielle s'en foutent !N'oublions pas dans les blogs de saluer un billet avec lequel on est à 100% OK (même si on n'a peut-être voté pour le même truc, je sais reconnaitre une défaite !).