L'apparence (les parents !)

Publié le par Filaplomb

Résumé : Je vais essayer de parler de l'homoparentalité et un peu de Nicolas Sarkozy, vous comprendrez pourquoi.
Citation : «Les homos vivent dans la même société que nous avec plus ou moins les mêmes valeurs».


Dans cet article,
j'écris les «homosexuels» comme un terme général, sans précision de genre.


La volonté d'être parent, c'est un sentiment vachement intime.
Il faut rencontrer la bonne personne, développer la relation, tracer ensemble le schéma des années à venir, les projets en commun qui serviront de fil rouge à ce couple naissant tout au long de son existence.

Dans ces envies partagées, il y a celle d'être parent.

Nous laisserons de côté pour l'instant la partie technique de la procréation et les différentes possibilités que nous laissent notre inventivité et notre souplesse pour ce faire [Non, Nicolas et Franssoit, ne zappez pas].
J'essaie d'exprimer ici le désir profond d'élever un enfant, de transmettre à une autre personne qui nous survivra notre petit paquet de culture héréditaire.

Il me semble que nous avons, chacun à notre manière, la volonté de nous prolonger, de laisser une trace de notre passage par ici. Il me semble que ce désir est un des fondements même de notre nature humaine.
On peut très bien faire autre chose de cette envie de rester après la fin de soi. Il existe une multitude d'autres formes d'expressions qui nous sont accessibles et utilisables.

Maintenant, expliquez-moi en quoi le fait d'être homosexuel interdit d'être parent ?
Si nous sommes d'accord pour dire que l'homosexualité n'est ni une maladie mentale, ni un choix, il faut reconnaître les homosexuels comme des être humains normaux.
Avec des désirs d'enfants et une culture héréditaire à transmettre.
Une autre pratique sexuelle que la majorité de la population n'a rien à voir avec la manière dont ils s'occuperaient des enfants.
Est-ce qu'on demande aux futurs parents s'ils pratiquent ou non la sodomie ? Et ces couples hétéro, en quoi sont-ils plus qualifiés que les couples homos pour devenir parents ? Ils ont un diplôme ? Une compétence spéciale que leur donnerait leur univers érotique classique ?

Vous voyez bien que non.

Tout cela ne vient que de la peur de la différence. Comme si les homos allaient transmettre leur spécificité aux enfants. Comme si cela allait faire souffrir les enfants, ce qui reste un préjugé non-démontré.
Les homos vivent dans la même société que nous avec plus ou moins les mêmes valeurs. Ils ne sont pas dans un monde à part et leurs enfants ne le seront pas non plus. Ce ne seront pas des enfants différents des autres enfants et ils pourraient même, à leur majorité, avoir à révéler leur hétérosexualité à leurs parents qui s'en sentiront coupables.


Sur le plateau de TF1, Nicolas Sarkozy a été accusé d'être homophobe, ce dont il s'est bien sûr défendu.
Peut-être n'en a-t-il pas conscience, mais ne pas vouloir accorder aux homosexuels l'accès à la parentalité, ce droit humain de la transmission, constitue bien une discrimination.


Quand il explique que la retraite des conducteurs de trains de la sncf doit être réajustée [c'est parce qu'il est petit qu'il aligne tout sur le plus bas ? Pardon, c'était pour la blague…] parce que conduire un TGV, même s'il ne dit pas que c'est facile, c'est quand même moins exigeant que les locomotives à vapeur, il s'appuie sur l'évolution de la technique comme argument massue en faveur de la révision de ce régime particuliers.
Il pense alors être un homme qui a conscience du progrès dans notre société.


Mais pour l'homoparentalité, non.
Plus de modernité, plus d'évolution des mœurs, plus de progrès de la technique médicale, il se cabre sur son modèle unique des parents hétéros.
Il est alors un homme beaucoup plus conservateur que moderne.


[je pense qu'il y a comme un anachronisme entre la création des caisses de retraites et les locomotives à vapeur. Train électrique : 1890. Nicolas Sarkozy ne connait rien à l'histoire du train, il est nul, il est incompétent]



«La France ne demande pas à ses citoyens
d'où ils viennent mais où ils veulent aller ensemble»

Ségolène Royal en meeting à Paris, hier soir.
L'organisation a été dépassée
par le nombre de spectateurs
et de nombreuses personnes
n'ont pas pu entrer.
On est loin d'un trou d'air, non ?

Commenter cet article

filaplomb 10/02/2007 01:10

Celeste : Je n'ai rien à ajouter, mais «falabraque», je ne sais pas ce que c'est !!!De l'italien, peut-être…:-)

céleste 09/02/2007 20:14

Très bon article, Filje suis entièrement d\\\'accord avec toi.j\\\'ai connu des parents hétéros excellents et des parents hétéros nuls, dangereux.j\\\'ai connu des parents biologiques excellents et d\\\'autres nuls.j\\\'ai connu des parents adoptants excellents et d\\\'autres nulsun enfant a besoin d\\\'être aimé, écouté, compris, le sexe de la ou des personnes qui sont aptes à lui apporter toutes ces valeurs essentielles, n\\\'a aucune importance.un enfant élevé par deux hommes qui ont choisi de l\\\'aimer et de l\\\'élever trouvera un modèle féminin ailleurs sans aucun problème;de même pour un enfant élevé par deux femmes.la véritable question est le désir d\\\'adoption et à mon sens il peut être aussi fort et positif chez un couple homo que chez un couple hétéroen ce qui concerne le regard extérieur, les enfants des hétéros peuvent aussi souffrir aussi d\\\'avoir des parents différents (pauvres, étrangers, falabraques, âgés.....etc) la liste peut être longue, mais un enfant qui vit bien, heureux, dans une famille harmonieuse n\\\'a pas honte de ses parents quels qu\\\'ils soient.

filaplomb 09/02/2007 19:56

ISA : pour les grand chevaux, voir l'éthymologie de mon prénom ! Ceci explique cela…Cela dit, je donnais juste mon avis, je n'agresse personne. Chacun est libre sur ce blog, je le rappelle : http://filaplomb.over-blog.org/article-5482010.html:-)YW7 : ouaih mais nan, c'est pas du jeu !

isa 09/02/2007 18:20

@filaplombje te signale que je ne portais pas du tout de jugement de valeur sur le mariage;pas la peine de monter sur tes grands chevaux!@CedricAmerci de ces précisionscela m'intéressen'ayant pas d'à priori sur le sujet je pense que le seul critère important est celui du  développement de l'enfant

filaplomb 09/02/2007 16:14

CedricA : merci pour la precision !C'est bien ce que je pensais mais si des études le disent alors…:-)87K : oh non, je suis plus mince que cela !