La libération (tout compte fait !)

Publié le par Filaplomb





Ami jeune, si tu es tombé ici par hasard ou par esprit de curiosité,
sache que cet article ne t'es pas destiné.
Si tu as déjà du poil à la zézette, c'est bon, tu peux lire.



Dans les contes de fées, si tu es une fille, tu es mal barrée.

Soit tu es la pouffe qui roule en citrouille avec un pied à l'air, soit tu es la princesse qui reste au plumard en attendant son Jules.

Ou alors la vieille vicieuse qui veut tuer la gamine qu'est mieux gaulée qu'elle. Remarquons au passage que c'est encore avec une pomme qu'une femme lance la discorde.

Mais dans les contes de fées, si tu es un mec, ce n'est guère mieux.
Il y est dit qu'il suffit d'offrir une chaussure, même pas la paire, pour tomber la gonze.
Voire tout simplement de l'embrasser au réveil pour qu'elle te reste fidèle pour les siècles et les siècles, tout en gardant les gosses.
Remarquons au passage le coup du baiser sur la bouche à la feignasse qui vient de pioncer pendant une bonne centaine d'années sans se rincer la bouche ni même faire un tour chez le coiffeur [ni changer de culotte]. Il est très motivé, le Prince.

C'est sûr qu'après ça, toute la réalité te semble étrange.

Des filles qui veulent décider de tout sans jamais être capable de savoir ce qu'elles veulent [rien que s'habiller le matin, ça prend trois plombes] avec des gars qui font ce qu'ils peuvent pour être moderne mais un peu macho quand même, car il plaît à madame que monsieur exprime librement sa virilité.
[JE ME DEMANDE SI CETTE PHRASE NE S'EST PAS OUTRAGEUSEMENT ALLONGÉE AU FIL DES DIFFÉRENTES RELECTURES ET MODIFICATIONS].

Tu viens de passer vingt ans à entendre qu'elles n'aiment rien tant que la conversation puis les préliminaires et voilà que tu te retrouves au pieu avec une chaudasse qui veut être prise en chienne et insultée pour ressentir la bête qui est en toi.

Barbie elle-même, archétype parfois inconscient de la réussite féminine, était une épouse magnifique. Comme son Ken
souffrait visiblement d'un problème de livraison au niveau du matos [en un mot : il était équeuté] elle a fini par divorcer pour devenir une femme moderne, c'est à dire libre d'être elle-même sans tabous.
[A l'inverse, Blanche Neige a décidé de rester avec les sept nains qui ne cessent de la révèler à elle-même]

A croire que le seul but d'une vie réussie, d'après ce que je vois dans vos magazines, mesdames, ce serait de bien baiser et de recommencer.

Le Canard Enchaîné continue
son travail de journalisme.

Nicolas Sarkozy en ne publiant pas son patrimoine
a attiré les soupçons du volatile.
Non seulement, il a économisé 300.000 Euros
(près de deux millions de francs)
de ces deniers personnels sur l'appartement
et les travaux sur-mesures, mais le promoteur lui-même
aurait eu une ristourne de 775.000 Euros
(plus de 5 millions de francs) sur l'achat des terrains
auprès de la Mairie de Neuilly
dont on se souvient qu'il était maire.

On comprend qu'il a fait ses classes sous Chirac et Pasqua.


Le livre qui me sert d'illustration est en vente ICI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

filaplomb 15/03/2007 14:14

Nicolas : manger au lit et baiser sur la table, ça te va ? :-)))Alain : OUI ! La sexualité ne s'arrête jamais en fait… Te voilà rassurer ? :-)))QGJ : Quartier Général des Jaloux…

Alain 15/03/2007 08:58

j'espère que ces dames ont une sexualité après 50 ans ......et les hommes aussi ......sinon j'ai pas fini de me faire ch...
YLY   K coup ?

Nicolas J 15/03/2007 08:21

Manger en baisant empêche certaines pratiques. Ou alors c'est vraiment dégueulasse.

filaplomb 14/03/2007 19:36

Kristelle : justement, il me semble que l'âge du premier rapport tendant à devenir le même pour gars et filles, ce serait le signe d'une sorte d'égalité de plus en plus évidente sur le plan sexuel. Non ?1Maman : ou on peut mélanger les plaisrs et manger en baisant. Ou l'inverse, peu importe ! :-)9BG : 9 Bretons Givrés ?(je ne dirais aucun mal de la Bretagne sur ce blog !)

kristelle 14/03/2007 16:09

Le problème c'est que les contes datent de la nuit des temps.
A quand le conte  où la princesse va en boite avec ses copines chaque samedi  et rencontre un prince charmant différent.
Il se PACSèrent et n'eurent qu'un enfant