La production (travailleurs-travailleuses !)

Publié le par Filaplomb


Combat traditionnel de moutons en Chine [CNSPHOTO]



J'aime bien utiliser le mot juste pour désigner les choses.

Par exemple, quand on comprend que le libéralisme impose une société régie par l'ordre et la morale, afin de permettre le bon déroulement des affaires, et non pas établie sur la liberté d'être et de penser, ça relativise le mot.

Tout comme le socialisme qui peut, dans ses excès de régulation, devenir totalitaire.
La différence essentielle étant que l'Histoire ne s'occupe, pour l'instant, que des totalitarismes à la soviétique.

Comme il est facile après coup de conclure
Contre la main brûlée, en voyant sa brûlure.
Louis Aragon écrivait cela à propos de son aveuglement stalinien.

Ceux qui défendent aujourd'hui le libéralisme comme une chose sacrée, le droit des marchands comme supérieur aux droits humains, devront un jour répondre des dégâts qu'ils nous imposent.

A quoi sert votre commerce d'argent ?
Total, par exemple, qui a tellement de pognon dans ses caisses qu'il en dépense pour se racheter lui-même ses actions.

Je veux bien croire au marché comme capacité à produire des richesses. Je veux bien croire, mais je doute sérieusement, qu'on puisse croitre indéfiniment sans jamais s'arrêter ni exploser !

[ah ! Où sont passées ces guerres qui permettaient par la raréfaction soudaine de la main d'œuvre, (je veux dire à la libération, donc) de pousser les salaires vers le haut ? Finalement leur Europe pacifique, c'est encore pour les patrons !].

Mais pour quoi faire ces productions collectives, si la collectivité s'en retrouve appauvrit ? Ça reviendrait en quelque sorte à accepter que le progrès ne se répand plus dans toutes les couches sociales, n'est plus réparti équitablement dans la communauté. Ça reviendrait à reconnaitre le privilège à quelques seuls d'en tirer profit.

C'était quoi l'un des objectifs de la Révolution ? Rappelez-moi mon Histoire Nationale. C'était quoi l'histoire des cahiers où le Peuple pouvait se faire entendre des Puissants ? Des pages de réclamations de la part des sans-voix. Ce débordement des Etats-Généraux. Rappelez-moi mon Histoire. Ce qu'il advient quand plus personne n'écoute la France de la rue.

Commenter cet article

filaplomb 24/03/2007 07:40

Wild : merci pour ce commentaire très très flatteur ! :-)

Wild 23/03/2007 23:48

Bravo pour ce blog très très intéressant.

Nicolas J 21/03/2007 12:21

" Ce qu'il advient quand plus personne n'écoute la France de la rue. " Delarue, c'est pas celui qui fout le bordel dans les avions ?

spamy 21/03/2007 12:05

ARLETTE désormais devance weil au top consensus sincérité.  (mon sondage à moi.  respect aussi.

1maman 20/03/2007 23:23

"travailleurs-travailleuses"en tout cas , sur la scène politique , s'il y a une personne  sincère à 100% c'est bien Arlette , fidèle et authentique ! respect !