La création (deux pour cent !)

Publié le par Filaplomb


On vous regarde, on vous observe [Photo Roger Aubrey].



Et D.ieu dans tout ça ?

Non, parce que c'est bien beau la campagne et le reste, mais ça ressemble de plus en plus à un dimanche après-midi en plein champ : arrivé 15h30, tu t'ennuies déjà vu qu'il ne se passe pas grand chose.

Les sondeurs sondent pendant que les sondés sont des taquins.
Faudra quand même m'expliquer, pendant que vous me palpez l'opinion personnelle, comment on arrive à de telles diversités de photos P à l'instant I du jour-dit [n'a-t-il pas un léger penchant pour la boisson votre photographe ? Un penchant en forme de bonne descente ?].
Si vos méthodes sont fiables, ou à écouter vos théories, sur deux panels différents interrogés durant la même journée, on devrait trouver des scores sensiblement identiques, non ?
Ou alors, je souligne combien vous vous mettez sensiblement le doigts dans l'œil [tout en revendant très cher le kilo de phalange humide].

Moi, ma voix, elle est égale à 1.
Je le dis si jamais vous aviez l'idée de me sonder (vous ne préférez pas qu'on prenne d'abord un verre ensemble ?).

Et D.ieu, donc disais-je avant de digresser aimablement dans les allées trop droites de ce texte justifié sur toute la largeur.
Parce que tout ça c'est de sa faute, si on veut bien l'admettre [le temps de cet article, ne vous inquiétez pas].
Mais ce n'est pas certainement pas grâce à lui.

Attrapons la télécommande et revoyons l'action au ralenti.

Le jardin, les animaux, la maison Merlin®, tout le paradis, ce sont des créations divines, c'est écrit sur le contrat pour le forfait Judéo-Chrétien [les appels vers Saint-Pierre sont gratuits tous les soirs, dès 20 heures, quelque soit votre paroisse].
Le ciel bleu, les petits oiseaux et les seins des filles, c'est lui aussi, je suis d'accord.
Mais pour Adam et Eve, je dis non.
D'abord les prénoms sont moches, je tiens à le dire [pourquoi pas Daniel et Valérie comme les deux enfants qu'on avait dans nos premiers livres de lecture ? Et le chien, comme s'appelait-il ?].

Il suit le chantier jusqu'au bout, il supervise et puis il les pose là, ses deux p'tits zhumains et il se barre. [Trente-cinq heures par semaine, ça y est, on va dire que D.ieu est de gauche !].
Et si Adam n'avait pas fait face à la situation en allant pêcher la morue sur meetic [où tu peux même chatter en direct, si tu paies].
Et si sa pimbêche avait fait la bêcheuse, la mijaurée, la farouche ?
Si elle n'avait pas accepté, enfin, de le rencontrer.

Il aurait l'air malin, tout D.ieu le Père qu'il est l'autre…


Franssoit, j'ai mis une parenthèse dans le titre !
Je ne sais d'ailleurs pas trop s'ils fonctionnent
mes titres par association d'idée…

Commenter cet article

nicolas 24/03/2007 10:39

"Ah oui, Daniel, Valérie et Bob le chien"
C'est pas plutôt Bob l'éponge, le type qui vient commenter chez moi ?

La girafe 24/03/2007 08:04

filaplomb: :-))))))))))))))))))))) c'est surtout joli quand on le prononce:"gubisz resztki siłbrak wiary by iśćmyślisz,że to wszystko bez sensu jestkiedy dół dopada cięrozejżyj się,jest tylu ludzi,ktorzy nie opuszczą cię w chwili złej"...une petite poesie sur l'espoir et l'amitie :-)

filaplomb 23/03/2007 23:26

1Maman : non, mais il se trouve que j'ai ce livre d'apprentissage de la langue pour enfant et voilà ! :-)Je ne l'ai même pas en français, dis-donc…

1maman 23/03/2007 23:17

tu as une crise de polonais?ou bien as-tu emménagé avec une polonaise?

filaplomb 23/03/2007 23:12

1Maman : Ah oui, Daniel, Valérie et Bob le chien. Ca vient de me revenir, je ne sais pas pourquoi, à cause de Sylvain-Sylvette que je connais aussi !1Maman : D.ieu comme quoi ce serait une idée ! Bin oui, c\\\'est pour ça que je joue avec ! :-)GME : Grande Manœuvre Electorale