Urgent [les trains qui roulent !]

Publié le par Filaplomb

AmaralTabaporu.JPG
«Abaporu» - Tarsila do Amaral - 1928



Tu as le droit de faire grève mais il faut demander gentiment.

_Dis monsieur, c'est possible que jeudi, on débraie un peu ?
_Ah, non, les gars, pas ce jeudi. On a les commandes de Madame Michu à terminer.


Ou alors, tu peux faire grève mais il faut prévenir deux jours avant.

_Chef, je vous préviens, avec les gars, on a décidé que mercredi, on sera énervé


Et puis si tu fais grève, il ne faut pas géner la circulation du train.
Parce que tu comprends, le travailleur va travailler, il ne faut pas l'embêter.
Le balayeur va balayer, le président va joguer et le banquier s'enrichir.


Et le gréviste, il a plus qu'à gréver tout seul dans son coin…


Je ne comprends pas pourquoi après cinq ans de cette majorité, ni pourquoi avec ce nouveau mandat qui débute, la droite met autant d'urgence à ce dossier.


Par exemple, ils auraient pu se lancer sur la dette du pays, le réchauffement de la planète ou la situation au Darfour, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Corée du Nord [la guerre est plus discrète depuis cinquante ans mais elle reste mondiale].


Le plus urgentissime, c'est décrété en haut lieu, c'est que les trains arrivent à l'heure avec leur flot d'employés modèles qui ne cèdent pas au désir de révolte. Ceusse qui aiment se souvenir des carottes promises quand on leur montre le bâton.


Les même qui croient encore que le système va leur offrir amour, gloire et beauté parce qu'ils le valent bien. Ils marchent en troupeau vers les sunlights de la réussite. Ils prennent comme une marque de reconnaissance une offre de crédit sur les trente cinq prochaines années.


Tu as la parfaite liberté de protester, c'est légal. Mais il faudra rester discret.
nti_bug_fck

Commenter cet article

filaplomb 23/06/2007 17:16

Cat : oui, sur le moment, une grève, c'est chiant.Sur le long terme on peut espérer un mieux de la situation.Je suis assez d'accord avec toi pour la situation hospitalière et c'est ce qui risque d'arriver avec ce "service minimum" dans les transport : plus de grève donc plus d'avancée sociale !:-)SMZ : Sa Majesté Zarkozy !

Cat 23/06/2007 17:10

Fiso,là où je vis,des milliers de gens prennent le train chaque jour pour aller bosser à Paris,et les grèves désorganisent complètement nos vies;nous y avons laissé une voiture en surchauffe sur la route,il ya quelques années...cependant, les cheminots ont des syndicats puissants et ils ont obtenu un certain nombre d'avancées sociales et statutaires,grâce aux grèves,ce n'est pas le cas dans les hopitaux,par exemple,puisque le personnel grèviste est réquisitionné (pas question de laisser les malades crever):il fait grève,il n'est pas payé,mais il bosse!résultat,un faible taux de grévistes...et il est à parier que si ces personnels s'étaient mobilisés comme à la SNCF,les hopitaux ne seraient pas dans l'état de pénurie dans lesquels ils sont aujourd'hui!!(je me suis moi-même peu mobilisée)à terme,la grève,en défendant l'intérêt des personnels,défend celui des usagers!

Eric 22/06/2007 22:18

http://www.caledosphere.com/?p=1377

filaplomb 22/06/2007 14:25

Flo Py : comme quoi, le syndrome de Stockolm, c'est bien le dialogue social ! :-))FNM : Franchement, Non Merci ! :-)

Flo Py 22/06/2007 13:52

@ Bob l'épongeLes intérêts des uns (les vilains "corporatistes") rejoignent le plus le plus souvent les intérêts des autres (les gentils "travailleurs" pris en otage). Par exemple, quand la RATP fait grève contre la suppression des guichets avec des gens dedans pour vendre des tickets, ou que les conducteurs de train débrayent pour protester contre la remise en cause du principe de la Sécurité Sociale, on est tous concernés, on a tous à y gagner, non ?Les "otages" discutent plus les uns avec les autres quand ils "subissent" une grève. Et très vite, on s'aperçoit que très peu d'usagers connaissent les revendications des grévistes. Par ailleurs, les gens qui râlent vraiment sont largement minoritaires. Y a pas que des Jean-Marc Sylvestre qui prennent les transports en commun !Bon, j'arrête avant que vous me pensiez atteinte du Syndrôme de Stockholm !Bises à tous !