L'actualité [invention permanente !]

Publié le par Filaplomb

isolementManuel.JPG
Cellule d'isolement calfeutrée - Photo Henri Manuel - 1930 [source]



DANS «LE MONDE» DU 27.08.2007.
COMMENT SE PROTÉGER DES PÉDOPHILES ?
DE ROBERT BELLEREY ET ALAIN SALLES

[…]
Créer des hôpitaux-prisons ?

Dr Cordier : "Interner les pédophiles dangereux dans des hopitaux-prisons n'est pas envisageable. L'hôpital qui le ferait ne survivrait pas, le personnel démissionnerait. Côté prison, la peine ayant été accomplie, elle n'a plus lieu d'être, à moins de mettre en place un système à la hollandaise qui permette à la société de priver de liberté un individu présentant un risque potentiel. Mais ce serait très dangereux.

L'hospitalisation d'office (HO) ne peut intervenir qu'à trois conditions :
1. Qu'il y ait maladie mentale.
2. Qu'elle soit source de danger.
3. Qu'il y ait un lien direct entre cette maladie et ce danger.

Il serait tentant pour un pouvoir fort d'utiliser la psychiatrie pour mettre à l'écart des individus - comme cela a été le cas en URSS ou dans certains pays d'Amérique latine. La commission santé-justice Burgelin (2005), à laquelle j'ai appartenu, mentionnait, parmi d'autres pistes, la création de centres fermés de protection sociale, mais les psychiatres étaient généralement contre. Que les politiques se mobilisent sur le sujet pédophilie est très bien, mais les déclarations de M. Sarkozy me paraissent un peu précipitées. Car, si l'intérêt de l'enfant doit être une priorité, on est en train de frôler l'atteinte aux droits de l'homme. Avant de monter d'un cran dans la répression, je souhaiterais qu'on applique ce qui existe."

[…]

C'est moi qui souligne, bien entendu.
Je crois que si un psychiatre de la place se met à tirer le signal d'alarme, nous devrions l'entendre. C'est une parole d'autorité. Il n'est candidat à aucune élection et ne fait que donner son avis.

Hier les pédophiles, aujourd'hui les chiens méchants, c'est la Foire Internationale Permanente. Du feu d'artifice pour occuper le peuple.

On pourrait ouvrir des paris sur la prochaine crise émotionnelle à venir. Il suffit de suivre l'actualité et d'y repérer le bon fait divers. Celui qui cristalisera l'émotion générale.

[mais ne racontez surtout pas l'histoire des enfants de sans-papiers]


Mais je ne crois pas que cela marche très longtemps. Le prix des produits alimentaires de base augmente, les loyers grimpent, les salaires stagnent.

[Il faudra expliquer à vos enfants où sont passés leurs copains Dhiego et Celena]

Et 4 euros de plus à dépenser, qu'est ce que ça change ? demande Madame Bachelot.

La même qui n'hésite pas à changer trois fois de veste dans la même journée. Celle qui, lâchement, nous joue du pipeau émotionnel à chaque fois qu'elle est à court d'arguments.

La mémère outragée, la grosse larme sur la grosse joue, la dame qui fait pitié sur des émotions populaires.

La même qui n'a pas hésité à larguer très tôt ce Chirac dont elle se disait quasi-éprise, pour un Sarkozy dont elle espérait que, dans son équipe, il la prenne [et n'importe où ailleurs pourvu que les vestes soient fournies - ou le budget pour].

Bon, vous avez compris, je ne l'aime pas et je ne fantasme pas sur elle.

Pour le coût de la baguette et des pâtes qui augmente, c'est l'histoire célèbre de la marmite* sous laquelle on allume le feu et qu'on recouvre d'un couvercle hermétiquement clos. A partir de quelle pression devient-il urgent de s'éloigner des cuisines ?


* Je mets le lien à cause de la chanson huit de l'album de Magyd Cherfi [ex-Zebda] qui est exactement ce sujet.


[Mots-clé : Pédophilie, Psychiatrie d'Etat, Chiens méchants, Roselyne Bachelot dit des conneries, Nicolas Sarkozy aussi]

Commenter cet article

filaplomb 30/08/2007 13:14

Expat : néo-président, c'est le terme exact. Par exemple quand on ripoline le fascisme pour lui donner un aspect moderne, on parle de néo-fascisme. Sarkozy revant de moderniser la présidence est donc un Néo-Président ! :-)Ecrivateur : de retour de vacances ? :-)))Je ne me souviens pas que Sarkozy ait auparavant brillé par son bilan sur le thème de l'insécurité. A part pour jouer avec les statistiques, bien sûr ! :-)Dahlia : tu as raison, ça craint ! De plus en plus on va vers une justice aux ordres de la volonté du Néo-Président. A surveiller… :-)

Dahlia 29/08/2007 08:23

Moi ce qui m'inquiète c'est que l'indépendance de la justice commence à être sacrément menacée avec un type qui a un désir d'omnipotence aussi grand que SarkoBoy...

ecrivateur 29/08/2007 07:06

Au delà du fait d'actualité, c'est la position de ceux qui nous gouvernent qui est étonnante, on y lit soit une solution radicale, soit un désinteret complet. Inquiétant, non? Hélas, meurtres, enlévements et viols sont des faits de chaque jour, notre super président de la mort qui tue devrait simplement se préoccuper de la recrudescence de son fer de lance : l'insécurité ! Viennent enfin ses premières difficultés post-vacances : le pouvoir d'achat des français. Les politiques sont bien loin de réaliser combien il est difficile de boucler le mois d'un smicard - pour qui 4euros font encore 25 francs - que celui d'un ministre... Au fait, ch'ui rentré de mes vacances économiques lol

expat'à pattes 28/08/2007 16:57

zem bien aussi l'expression Néo-Président, c'est conceptuel

filaplomb 28/08/2007 16:40

Expat'a pattes : tu as bien compris le jeu et je pense qu'on aura bientôt confirmation du choix du Néo-Président.And the winner is…:-)Lhuna : une solution médicale se décide au niveau politique. Mais par contre, ce n'est pas un argument politique ! :-)