Coup de boules {ça marque !]

Publié le par Filaplomb

XXXXXXXXXXXXXXXXXXIls avaient prévenu qu'il n'y aurait pas de Prison Break, ce soir ? Je l'attendais pourtant, zappant de tunnel de pub en tunnel de "programmes courts". Ces "émissions" d'une ou deux minutes ne sont là, n'ont été inventé que pour contourner la loi qui interdit de faire des coupures pub de plus de x minutes. Sans parler des règles "morales" de la profession (je sais bien que publicité et morale dans la même phrase, c'est assez étrange. Mais il est juste de savoir qu'il y a des règles de morale, ici comme ailleurs) : s'il y a une publicité pour une marque de lessive (par exemple), aucune autre marque de lessive ne peut y être montrée. Donc, ils ont trouvé la solution : ils coupent de la pub par des programmes. C'est comme ça qu'entre 20h35 et 20h52, il y a, en réalité, plus de publicité que d'émission !
XXXXXXXXXXXXXXXXXXDonc, je zappais dans cette mer de pub et je suis tombé sur le foot. Marseille contre les tchèques de Mlada bodo j'sais plus quoi (mais on s'en fout !! On ira jamais en Tchéquie de toute façon) [Nan mais je plaisante ! Je ne suis pas anti-tchéquiste. J'ai d'ailleurs moi-même plusieurs amis tchèques]. J'ai suivi un peu. C'était moyen. Je me suis accroché, en grande partie à cause du match de Lyon hier soir (mais là, j'avais choisi de le regarder !). Ils étaient sublimes les rhodaniens. Vous voyez, ce jeu parfait, quand la balle ne pèse plus rien, que les joueurs ne semblent plus faire d'effort, une touche de balle et il est soudain évident que l'autre joueur sera exactement et précisèment à l'endroit où la balle passera. Quand tout est harmonieux…
XXXXXXXXXXXXXXXXXXBref, ce soir, j'en espérais autant. C'est normal, non ? Moi, si on commence à me nourrir de caviar, je vais en vouloir à tous les repas !!! Mais j'ai fini par zapper sur l'arme fatale <--- ce lien est à lire. Très bon article). C'était le un ! Le premier, le first !!! J'ai l'impression que c'est le mieux, non ? Peut-être à cause de la fraîcheur du truc parce que c'est là qu'ils se rencontrent, nos deux héros et aussi, c'est celui qui repasse le moins !?! Ce film, c'est un peu pour moi comme Retour vers le Futur (I, II et III !!!), je peux le voir et le revoir et ça me régale encore. Je ne sais pas pourquoi il y a ce plaisir de la redite, la volonté de répéter. On le connait par cœur, c'est clair, mais je peux le voir et le revoir et ça me régale encore. Je ne sais pas pourquoi il y a ce plaisir de la répétition. Avec le léger décalage maintenant, parce que votre c.e.r.v.e.a.u va plus vite que le c-i-n-é-m-a. Il sait, juste avant que ça n'a lieu, que cela va avoir lieu (je me demandais en écrivant, si je devais noter "juste avant que ça n'ait lieu", puis je me suis souvenu de mes explications du français à Olga mon amie russe, notamment cette notion de doute induite par le subjonctif. J'ai donc choisi, ici, de maintenir le présent pour bien indiquer qu'il n'y a aucun doute). Le même plaisir mais légèrement différent.
XXXXXXXXXXXXXXXXXXIl y avait des poursuites incroyables, des voitures, des hélicoptères, de la course à pied avec fusil, et on se rend compte que ce film date de 1984 et qu'il aura fallu presque vingt ans pour que les français fassent aussi bien avec Taxi (nan, pas le II !). Mais quand même, le faire à Marseille, c'était top. Et puis ça tirait partout, sans hésiter. C'est pas comme au vélodrome, fatcheu de con, vâââh. Ils ont gagné, c'est acquis, mais bonneu mèreu queu ceu fut difficileu. Mel Gibson mettait de plus beaux coup de boules que les phocéens (j'aime bien, moi, ce jeu des commentateurs pour éviter de se répéter toute la soirée : les marseillais, les marseillais, les marseillais, … Ils doivent bosser avant parce qu'à chaque fois, ils ont le vocabulaire sur-mesure, tous les équivalents possibles. Le plus basique : les bleu-et-blanc. La couleur du maillot en détail, ça c'est fait !).
XXXXXXXXXXXXXXXXXXFinalement, je suis resté avec Mel Gibson-l'énervé et Dany Glover-le-sympa-qui-cache-bien-son-jeu (et quand même, à un moment, il les dézingue aussi vite que l'autre, les méchants !). Et je ne sais pas pourquoi je n'étais pas au courant du changement de programme !(Je ne sais pas pourquoi il y a le plaisir de la répétition. Avec le léger décalage, parce que votre cerveau va plus vite qu'internet. Il sait juste avant que cela n'est écrit que cela va être écrit…).

[Je ne peux pas dire grand chose à propos des Prud'hommes.
Je m'en tiens aux faits : rien ne s'est mal passé.
Quant à la conclusion qui sera donnée, elle appartient aux juges.
Je préfère, dans un sens, ne rien en penser.
Tout de même, ce serait une bonne idée que d'étendre ce concept
de "justice civile" au niveau européen. C'est très rassurant de se savoir
"jugé" par des gens qui connaissent le monde du travail.

Obséquieux* est un mot inventé EXACTEMENT pour décrire
l'attitude des avocats entre eux. Comme le troupeau
des jeunes fauves obséquieux s'écarte pour laisser passage
au vieil étalon. Promenade de mon œil sur ces obséquieux tueurs
dont la robe s'épand autour d'eux comme l'odeur du sang.
Les femmes à ce petit jeu d'influence et de fausse
courtoisie semblent avoir une longueur d'avance…
]

*Ce lien fait référence à la présidentielle de 2007

Commenter cet article