Tous ensemble (la démocratie)

Publié le par Filaplomb

Est ce que quelqu'un peut expliquer à là droite ce qu'est la démocratie ?

XXXPar exemple en Polynésie française, depuis mai 2004, Gaston Flosse a perdu la présidence de l'assemblée régionale.
Après des dizaines d'années de gouvernance tranquille, avec magouilles et détournements divers à la mode RPR, le peuple a trouvé de quoi s'exprimer.

XXXXDehors, le Gaston !

XXXXSauf que depuis lors, la droite locale s'oppose par tous les moyens au fonctionnement normal de l'assemblée. N'a de cesse, à coup de subventions prises on ne sait sur quelle réserve, à racheter, personne par personne, jusqu'à faire basculer la majorité.
Et, depuis mai 2004, depuis ce choix du peuple voulu par la démocratie, Gaston Flosse ne cesse d'empêcher la région de fonctionner.

XXX
Par exemple en Nouvelle-Calédonie.
On se souvient de 1998, Ouvéa, la grotte, les gendarmes, Pasqua-les-biscotots aux commandes, les morts des deux côtés et Jean-Marie Djibaou élevé en symbole de la lutte.

Puis, Michel Rocard, en homme intelligent qu'il est, est allé négocier un retour au calme et une longue période de préparation avant l'autodétermination.
Les accords de Matignon (j'espère qu'on se souviendra plus de Rocard pour ces accords que pour l'invention de la CSG) : Ils définissent très précisèment le processus qui mènera aux élections d'autodétermination de 2009 et 2014.

XXX
Pour éviter que l'installation massive de «blancs» sur l'île permette de controler les listes électorales (ils avaient du lire le Canard Enchaîné et les histoires d'électeurs fantômes de certains arrondissements parisiens), les Kanaques, qui ne sont pas que des idiots iliens, ont exigé que soit figé le corps électoral à cette date (NB : ce n'est que pour ce vote et pas pour les autres élections).
Et c'est exactement cette partie de l'accord, cette partie essentielle, que veulent maintenant modifier les Sarkozystes.
La parole de l'État à géométrie variable, en quelque sorte.

XXX
Ce qui est positif, dans toutes ces manœuvres locales éloignées et sur nos plateaux télés d'ici, c'est que, bien avant l'élection présidentielle, nous avons sous les yeux le fonctionnement d'un Etat à la Sarkozy.
Un parti au service du chef et uniquement de ce chef (Michèle, puisqu'on te dit que Nicolas a déjà décidé de tout, à quoi sert de donner ton avis ?).
Un Etat à la merci d'un changement d'avis temporel. Y compris sur ses promesses écrites et signées huit ans plus tôt.
Et pour finir, un blanc-seing donné à tous les égoïstes fortunés qui préfèrent quitter la nation plutôt qu'y contribuer.


XXXXEst ce que tout ça peut nous donner un bon président pour le pays ?


En remplaçant le mot «impôt»
par «contribution à la communauté»
et en admirant la belle attitude
de Monsieur Jean Rochefort,
on comprendra aisément ce que doit être
une «vedette» dans notre pays.
A ce titre, l'égoïste fuite
du radin Johnny n'a
plus du tout le même sens…

Commenter cet article

filaplomb 20/12/2006 22:48

Cedric A : c'est exactement cela !La question est : peut-on partager le pouvoir quand on est de droite ? Et bien, non, évidemment puisqu'ils pronent la théorie du plus fort et la compétition permanente !!! (la fameuse blague sur la création destructrice ! ):-)

CedricA 20/12/2006 21:56

Le RPR et maintenant l'UMP a tjs été une assemblée de copropriétaire où tous le monde tire la couverture à soit plutôt qu'un réel parti avec une idéologie à défendre. Je ne dit pas que ce n'est pas pareil dans les autres partis, mais c'est tellement caricatural dans celui-ci que ça éclate au grand jour.Ca peut donner un président, peut être, mais bon, c'est une autre histoire...

filaplomb 19/12/2006 19:28

Nicolas : bah, pendant que personne ne regarde, ca bidouille dans les îles ! Je le signalais en passant !J'ai une meilleure amie à Nouméa aussi, faut dire…:-)

Nicolas J 19/12/2006 14:41

Tu es un spécialiste de la Polézie Française.