Le choix [elle se lève du pied droit !]

Publié le par Filaplomb

ScoutsTravail.JPG
Les scouts, un modèle sarkozyste pour la France.


Alors, tu t'es couchée vieille chienne aux pieds du petit maître.
Il fallait donc te crier dessus, te rappeler ton rang de bâtarde pour te soumettre.

Non pas t'offrir un coussin neuf que tu pourrais choisir, non pas t'assurer que tu pourrais décider toi-même des croquettes, non pas caresser tes vieux reins fatigués, te redonner de la fierté.

Il fallait donc te promettre d'en baver encore.
Faut-il que tu les aimes les coups, pour t'allonger devant celui qui déjà te battait et te battra demain. Vieille carcasse décharnée, amaigrie de privations, te voilà donc offerte, indécente et putassière.

Tu as montré les crocs encore, soulevé tes babines d'un souvenir immuable. Contre la France qui vit des allocs et du RMI, contre les chomeurs qui choment, contre les pauvres qui s'accumulent, tu as ressorti tes vieilles haines d'antan.

Comme ça sent bon tout ça, 1929 et le renouveau patriote ; la crise économique qui se profile au loin, si loin sous les balcons des possédants. Et le peuple, parlons-en du peuple réuni sous les banières à conspuer les miséreux.

Tu vas la respecter à présent la main de l'Ordre Nouveau dans ce Nouvel Occident. Aveuglée, assourdie, ignorante du réel, tu n'as voulu entendre que celui qui parlait simple. Ruinée par les plus riches, tu as préféré finalement ne pas écouter tes enfants aux yeux brillants, ne pas répondre à leur désir d'avenir et leur fermer ta porte.

ZONKABOSSER CÉFÉNIAN…

Commenter cet article

kristelle 08/05/2007 01:06

Un petit coucou en passant, j'espère que tu n'es pas trop déçu. Moi si, je suis dégoutée ( : ( )

filaplomb 07/05/2007 23:00

Cat : merci de ton commentaire. Cette belle énergie que tu y mets, j'ai comme le sentiment que c'est ça le renouveau de la gauche avec Ségolène Royal. J'ai come l'impression que le désir, elle nous l'a finalement refilé, non ?
:-)


EAL : l'Etat Avec Lui ? On reste vigilent ! :-)

Cat 07/05/2007 22:15

Une vieille chienne servile qui a besoin de la main du maître et de ses coups...elle l'aime et l'admire,à en crever...
Bon, on va rester l'oeil ouvert,vigilants et mobilisables...rien n'est jamais acquis,et à excès de pouvoir,contre-pouvoir:nous sommes nombreux,dans toutes les catégories de la population et de tous les âges...
nous allons montrer des crocs,nous aussi,si les chefaillons frustré en mal de pouvoir se déculpabilisent et s'en donnent à coeur-joie:nous les remettrons en place!
nous avons le droit d'être fiers de nos pensées,de nos émotions et de notre regard sur la vie,
nous avons le devoir de défendre nos convictions!
non mais,merde,alors!

filaplomb 07/05/2007 18:48

Franssoit : oh oui, tu as raison sur les cadres. On leur fait briller les chaussures avec un titre et ils sont "au forfait" c'est à dire au moins 12 heures par jour…
Une solution : ne pas s'en faire, accepter le risque du licenciement et vivre sa VRAIE vie. En clair, garder pour soi sa liberté !
:-)

franssoit 07/05/2007 18:26

Quant à la mentalité d'esclave, elle est incrustée dans le milieu des cadres supérieurs (à quoi) qui ne s rendent même pas compte qu'ils ont un statut social d'employé de bureau, aggravé par un salaire un peu plus élevé qui justifie encore plus de compromissions.

Le monde de l'entreprise est pourri. La transition entre les métier manuels, voire qui impliquaient le corps entier, et ceux qui "décident" quoi, la position d'un bit dans une chaine, le nom d'une variable ne s'est pas fait socialement. Les responsables RH eux n'ont pas eu ce problème, muscle ou cerveau, ça reste de la viande/ Juste ils n'ont peut-être pas vu quil en étaient amenés à s'autodégraisser.

Dans ce monde, partir tard un soir en disant "ouah là je peux plus, je commence à faire des conneries" est un aveux. C'est dégager le col de chemise pour ne pas abimer le couperet de la machine.

Les plus malins ont d'autres excuses, horaire de crêche, rendez vous chez le dentiste (lais trop souvent, c'est gênant) coup urgent inrratable, faut que j'y aille elle est trop bonne. A réserver à un auditoire sélectionné. Les visites de logement à acheter/louer fonctionnent très bien aussi, plusieurs fois par semaine durant un mois est tout à fait plausible.

Il reste "bon, je me casse, à demain". le seul sincère, si on cmpte réellement revenir le jour d'après.

Tout ça pour dire que la haine du faignant, de celui qui ose récupérer un jour férié ou avoir un coup de barre, est entrée dans les moeurs.