La graine [semez-vous les uns les autres !]

Publié le par Filaplomb

GabrielMetsuPeleusedePomme.JPG
Gabriel Metsu «La peleuse de pomme» (détail)
17ème siècle - Musée du Louvre




Tu prends une petite graine qu'est à peine grande comme ça, tu la plantes et tu te retrouves avec un arbre de presque dix mètres de haut.

On ne s'extasie pas assez des miracles végétaux.

Par exemple, si tu ratiboises le pommier du jardin pour ne garder que le tronc que tu fends légèrement.
Puis si tu sélectionnes une autre branche sur un autre pommier, même planté à quatorze kilomètres de là, et que tu la tailles bien propre en biais et tout.

Si tu glisses
délicatement la brindille dans la fente du tronc [c'est chaud !].

Et qu'avec un bout de ficelle
[en plus, il y a une partie bondage, c'est cool], tu resserres le tout afin de créer et de maintenir le contact entre les deux parties, l'arbre va se remettre à pousser.

C'est à dire que le pied qui devait mourir accepte de donner vie à un rameau qu'il ne connait ni des lèvres ni des dents. Tout comme le rameau lui-même concèdent à ce qu'ils continuent leur croissance ensemble.

Vous en connaissez beaucoup, vous, des histoires où des gars acceptent de pousser ensemble alors qu'ils n'ont même pas les mêmes racines ?

Pour les fruits aussi, ils sont malins, les végétaux.

Une pomme, par exemple, à quoi ça sert ?
Techniquement, l'arbre a offert des fleurs à Maya l'abeille. Elle a été suffisamment séduite par l'attention pour accepter de le poliniser [viens-là que je te suce le nectar, lui disait-elle alors !]. Et le résultat, c'est donc le fruit.

Mais pour l'arbre lui-même, ça sert à rien, n'est ce pas ?

Alors que pour vous, c'est une concentration de saveurs sucrées qui vous attirent et vous met en apétit appétit. Et comme la nature est généreuse, vous en mangez tant que vous pouvez [faut dire, pour une fois que c'est offert, hein !].

Et c'est là qu'on s'aperçoit que l'arbre, c'est un futé !.

Parce qu'en emportant la pomme, vous avez aussi transporté ses graines. Vous êtes maintenant le vecteur d'expansion sur lequel il compte pour conquérir de nouveaux espaces.

Il vous offre le sucre et donc la force musculaire pour lui transporter sa progéniture. Contraint qu'il est à l'immobilité, il a inventé le moyen de permettre à ses rejetons de parcourir quelques kilomètres.

A moins que comme la Eve de monsieur Adam, vous vous fassiez choper en route par le propriétaire du jardin. Et là, c'est une toute autre histoire…


[Mots-clé : la petite graine, sucer le nectar, croquer la pomme, Adam et Eve, Nicolas Sarkozy]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas J 06/07/2007 17:39

Bon ! Le journée est finie. Je vais au bistrol.

Nicolas J 05/07/2007 16:17

Sexe pisse troll ?

Fanette 05/07/2007 16:12

Controll  C(at) et Controll  N(icolasJ), ça donne quoi à la fin ?Très sex ton billet Phil !

Nicolas J 05/07/2007 11:31

Par les Trolling Stones ?

filaplomb 04/07/2007 20:01

Michel : zut, j'ai loupé ton commentaire au passage !Bienvenu par ici !Pour le besoin du texte, j'avais besoin de garder le proprio du jardin en place ! Nous verrons plus tard "la mort du jardinier"… :-)