Equilibre précaire [ouverture prochaine !]

Publié le par Filaplomb

Précaire : adj., attesté une première fois sous la forme précoire (1336) et de nouveau au XVIème siècle (avant 1585) est emprunté au latin juridique precarius «obtenu par la prière», cette valeur, impliquant une intervention supérieure et donc l'absence de nécessité, aboutissant à «mal assuré, passager». Le mot est dérivé de precari «prier, demander en priant», voir prier.

Ce terme juridique qualifie ce qui est octroyé, ne s'exerce que grâce à une concession, une permission révocable par celui qui l'a accordée, par exemple dans détenteur précaire (1804).

L'adjectif est passé dans l'usage courant au XVIIème siècle, d'abord en parlant d'une réalité abstraite dont l'avenir, la durée ne sont pas assurés (1618), puis d'une chose matérielle dont on ne peut garantir la durée, la solidité (1892), s'appliquant ainsi à la condition humaine (l'homme précaire, Malraux).

Le Robert - Dictionnaire historique de la langue française - Alain Rey
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Evène.fr ?
Un conseil surtout si tel est le cas. Evitez les forums, c'est un repaire de fous...
Répondre
D
Evène.fr ?
Un conseil surtout si tel est le cas. Evitez les forums, c'est un repaire de fous...
Répondre
N
Franssoit,Tu as un contrat avec Fil pour l'esclusivité ?
Répondre
V
Je suis tout impatient de voir le lancement du blog et de la voir grandir :)
Répondre
E
Je parie pour Evene.fr (la source)
Répondre