Le régime [ils s'engraissent, on s'aigrit !]

Publié le par Filaplomb

Arnold-et-Willy.JPG
Dans une vie précédente, Brice Hortefeux jouait le Docteur Drummond avec Arnold et Willy [source].



Pour tenir ses promesses, on peut dire qu'il les tient. Il nous avait annoncé une droite qui n'a plus honte d'être de droite et c'est vrai que, sur sur ce plan, il fait ce qu'il a auparavant annoncé.

Il est fini le temps où le RPR passait honteusement et discrètement des accords avec le FN pour conserver les présidences des Conseils Régionaux. On se souvient qu'en d'autres temps d'aucuns furent exclus pour ces broutilles.

Il est fini le temps où Jacques Chirac nous cachait à la fois ses amitiés bourgeoises et le prix de ses vacances princières

Avec Nicolas Sarkozy, bien qu'il soit encore difficile de dire qui fait cul, qui fait chemise, on sait déjà qu'il partage avec ses amis riches et célèbres, en grande partie la même odeur.

[Merci de bien vouloir relire calmement la phrase précédente, j'en ai bavé].

C'est ainsi que ce type, qui a encore sous la semelle de la terre des plates-bandes du Front National qu'il a largement piétinées avant le premier tour de l'élection présidentielle, a désormais contaminé le plus haut sommet de l'Etat.

Voilà qu'on va trier des enfants d'étrangers en fonction de données scientifiques [comme si étranger, ça ne pouvait être que génétique, n'est ce pas !]. Soit disant que c'est pour contrer tous ces supposés fraudeurs qui voudraient venir manger notre pain de français.

Une sorte de délit de pré-culpabilité. Il fallait donc que l'étranger prouve sa bonne foi avant d'avoir fauté, démontre son innocence avant d'avoir été délictueux.

[En plus, il faudra savoir conjuguer le verbe moudre à tous les temps !].

Voilà qu'accueilli par la Chine, le Néo-Président s'offre la plus clinquante des chambres d'hôtels du coin. Une sorte de Rue de la Banque quant à la surface mais recouvert de tapis précieux et repeint en faux chic européen vu par un décorateur pékinois. Rien que le lit, ça ferait facilement trois beaux appartements pour des familles roumaines [qui pour l'instant nous réinventent les favelas aux portes de nos villes].

Evidemment, tout comme s'il s'agissait d'un scoop découvert par la Presse [comment se pourrait-il ?], d'un secret défloré par un méchant journaliste, on apprend très vite le prix du plumard pour la nuit et c'est exorbitant [même si l'on précise que le Quai d'Orsay a négocié une petite ristourne].

Si j'arrive à ne rien dépenser pendant cinq mois et demi et si les huissiers ne me retrouvent pas avant, j'aurais droit à mes huit heures de sommeil.

Et bien, pour ma part, je ne marche plus.

Comme le souligne Omelette16Œufs [eh oh, deux fois le même lien !], tout cela procède d'un plan de communication savamment dosé. Une sorte d'expérience en direct sur la manipulation de la population.

Une dose de fête et de grandeur de la France suivant le modèle du Maréchal Pétain* [cf Guy Môquet ou bien la lecture de lettres de Poilus par des enfants imberbes le 11 novembre], un épisode de bras de fer avec ces fainéants de fonctionnaires, des robes de soirée à l'Elysée, un divorce sous le coude pour faire pleurer dans les chaumières chomières si jamais les choses venaient à mal tourner.

Tous les ressorts de l'émotionnel sont activés, les uns après les autres. Nous sommes de bêtes animaux dont les instincts fonctionnent, il suffit de les stimuler. On se joue chaque jour de nos réflexes républicains par de petits scandales sans importance.

Cela suffit pourtant à couvrir le bruit de la démolition de notre modèle français qui a lieu derrière les palissades. Comme la Sécu, par exemple, dont avec un humour certain, on trahit le principe social par des mesures qu'on appelle franchise.

Du siècle des Lumières et de la Révolution, nous avions construits des Principes qui sont devenus et étaient restés les bases de notre République : Quelle que soit ta richesse, tu pourras te soigner. Quelle que soit ta couleur, tu ne mourras pas de faim, quelle que soit ta situation, tu auras un abri où poser ta carcasse. Tu seras payé décemment pour ton travail.

La France n'éblouit plus qu'elle-même. Ce pays n'est plus que l'ombre de lui-même.

Nous voici revenu à une période sombre de l'Histoire où les Bourgeois marchent main dans la main avec les Industriels. Les Barons des Marchés sont à la Cour du Roi comme chez eux. Il est parait-il ravi des cadeaux qu'ils lui font par leur seule présence.

Ils louent pour lui des yachts et des villas, il baisse leurs impôts et les taxes sur l'héritage. Le pouvoir n'empêche pas l'amitié.

Le petit peuple pendant ce temps trouve que la brioche, est de plus en plus cher…

* Il en reprend par exemple cet équilibre entre le NOUS et le JE dans ses discours

Commenter cet article

Filaplomb 26/11/2007 18:22

JeuneModem31 : tu as vu que l'autre site est une maison d'édition spécialisée dans la nouvelle ? :-)Nicolas : je pensais que ca voulait dire "lot of laugh" mais non ! Je n'étais pas loin !Christie : et comment on en sort de ce système ? C'est bien ça la question ! :-)Omelette16œufs : il va falloir que la gauche travaille aussi sérieusement les médias ! :-)Lhuna : encore une info juste destinée à nous faire réagir et non pas penser !(tu crois qu'il a réservé des call-girls chinoises ? :-] ).Zab : merci pour le compliment ! Je suis sûr aussi qu'il peut resservir dans les mois qui viennent ! :-)Homer : d'après mois, ca ne devrait pas prendre 5 ans ! Enfin, j'espère… :-))Alain : la guerre des ministresses pour les faveurs du Néo-Président, ça me plait bien comme sujet ! Je pense qu'il en joue et qu'il en jouit !Le PS est simplement à côté de la plaque !:-)

Alain 26/11/2007 14:41

Belle verve Fil ......Rachida Montespan écarte les jeunes vierges qui veulent caresser le chi wa-wa cocaïnomane Rama à la niche !!!et si Ramma tue Elle (Rachida) tu vois le scandale politico-immobilo-sexo-truc !!!!!!Bon serieusement .....les socialistes ont donné ce WE l'etendue de leurs capacités ...le vide....la droite se pavane .....les jeunes se font ecraser par les flics ...on tape sur les gens de la rue de la Banque (malgré la loi sur le droit au logement opposable) les pages consacrées aux régimes spéciaux des sénateurs et parlementaires invisionnables http://www.regimesspeciaux.org/spip.php?article91Les syndicats manipulés par le gouvernement  les médias qui ne parlent que des consequences d'une grève et pas des causes (cf Acrimed.org) ne nous ne sommes qu'a six mois de l'élection

Nicolas J 26/11/2007 14:23

Zab,Moi non plus avant de tomber sur le billet de ploum, récemment, je ne savais pas ce que voulait dire lol...

zab 26/11/2007 07:51

Excuses, je rectifie  :  ce n'est pas "grâche à toi", mais bien sûr "grâce à toi", mon doigt a dérapé !

Homer 26/11/2007 07:01

Excellente analyse. Et pourtant, tout le monde se scandalise, à petite échelle. Combien faudra t'il de gouttes d'eaux pour faire déborder les 53% de cruches?